Togo : Synergie-Togo contrecarre le lobbying des « proposants » RPT/UNIR

FacebookTwitterGoogle+

Togo : Synergie-Togo contrecarre le lobbying des « proposants » RPT/UNIR

 

Jeudi 8 novembre 2012, une organisation nommée Groupe de Réflexion sur la Bonne Gouvernance les PROPOSANTS a tenu une conférence dans une annexe de l’Assemblée Nationale Française sur le thème  « Echanges sur le Togo : quelle est la situation sociopolitique du pays et comment organiser des élections apaisées et transparentes ».

Le carton d’invitation indiquait  les objectifs, à savoir « une meilleure connaissance de la vie politique togolaise, les différents enjeux à quelques semaines des prochaines élections locales et législatives, fournir les clés pour comprendre le blocage actuel du dialogue politique ainsi que donner des pistes de réflexion pour le lever ».

Ces fameux Proposants annonçaient également très fièrement que « Sur le plan législatif et réglementaire, tout semble donc fin prêt pour aller vers des consultations électorales en vue du renouvellement total du Parlement ».

Jean-Paul Agboh Ahouélété, directeur du bimensuel FOCUS INFOS, présenté comme « responsable d’un des journaux les plus crédibles au Togo et analyste averti de la scène politique togolaise » a dirigé la séance, accompagné par les modérateurs Zepp Kouete et Koffi Jean Adolehoume.

En réalité, il s’agissait d’un vrai service commandé par le pouvoir RPT/UNIR pour désinformer l’opinion internationale et la diaspora. Le présentateur et ses acolytes n’ont eu de cesse de critiquer et dénigrer l’opposition, énonçant de nombreuses contre vérités sur la situation socio politique togolaise – à savoir- le refus de dialogue de l’opposition, un manque de propositions faites par le CST, une organisation hétéroclite, le manque d’intégrité des avocats, la désignation de l’UFC comme étant le plus grand parti d’opposition du Togo pour justifier la composition de la CENI, etc…)

Concernant la situation réelle du pays, rien n’a été dit sur la répression des opposants, la violation de la constitution, la falsification par le pouvoir du rapport de la CNDH ni de ses conclusions, pas plus que sur les conclusions du rapport de la CVJR, de l’exclusion abusive des neuf députés ANC de l’assemblée nationale, etc…

Heureusement qu’il y avait dans l’assistance de nombreux togolais de la diaspora pour rétablir certaines vérités, sinon cette supercherie aurait participé à l’assurance d’un véritable marketing politique et d’une image bien polie du pouvoir togolais qui propose le dialogue de bonne foi et qui se heurte à la supposée incurie de l’opposition divisée, indécise, incapable de s’organiser…

Ces manœuvres dénotent une fébrilité du pouvoir chancelant de Faure Gnassingbé qui est contraint à faire ces contorsions pour justifier la mascarade électorale en préparation.

Lors de la réunion, les invités «inattendus» de Synergie-Togo, organisation de la société civile togolaise membre fondateur du CST, ont pu déjouer en partie cette tentative de supercherie en produisant un mémorandum rédigé à l’attention des participants. Ci-joint le document rendu public par notre association.

Les proposants_contribution Synergie Togo_VF

Autres articles pouvant également vous intéresser: