Plus de trente milles personnes ont répondu à l’appel du FRAC le samedi 24 mars 2012

FacebookTwitterGoogle+

Ce samedi 24 mars 2012, le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) a choisi de délocaliser sa marche hebdomadaire au profit d’Adakpamé , répondant ainsi à la demande des populations de ce quartier de la banlieue de Lomé. C’est aux environs de 9h20 que le cortège du Président National de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) est arrivé à Adakpamé, lieu de départ de la marche où l’attendaient les chefs de quartier à la tête d’une foule en liesse

Ils étaient des dizaines de milliers, militants et sympathisants à scander « Faure démission », « députés ANC à l’assemblée » etc tout au long au long des 9km menant d’Adakpamé à la Plage de l’hôtel de la Paix, en passant par Bé Gakpoto,  le palais royal de Togbui AKLASSOU, Bé Adomèti, le marché de Bé communément appeler Bèssimé.

Après la prière d’ouverture suivie de l’hymne national, les responsables du FRAC ont tour à tour délivré leur message.

Le Président de la jeunesse de l’ANC (JNC), Jean EKLU, a tout d’abord remercié les jeunes avant de leur demander d’être  à l’écoute des mots d’ordre qui seront lancés dans les jours prochains. Pour terminer, le Président de la JNC a fait le point sur le « dialogue tripartite » et a conclu en invitant la jeunesse à préparer des nattes pour un setting devant la primature.

Se sont ensuite succédés sur le podium, BODE du ¨PSR, KPOGO d’ADDI et Robert OLYMPIO de l’ANC pour aborder les points importants de l’actualité togolaise.

Revenant sur les allégations mensongères véhiculées, depuis un certains temps, dans les médias par les « talibans » de Gilchrist Olympio, Patrick Bankou LAWSON,  premier Vice-président de l’ANC, s’est interrogé en ces termes : « Qui sont ceux là?… Qu’est ce qu’ils connaissent de l’UFC ?…Ils parlent de ce qu’ils ignorent totalement…Quant cet individu dénommé Oré Djimon se permet de dire que nous avons emporté les biens de l’UFC, je peux lui rétorquer que des tables qui m’appartiennent sont aujourd’hui encore entre les mains de l’UFC. Est-ce que ces individus, à commencer par leur chef, savaient qui et comment les loyers du siège étaient payés ?».

Prenant la parole pour clore le meeting, Jean-Pierre FABRE, Président national de l’ANC, a affirmé que sans de véritables reformes institutionnelles et constitutionnelles pour des élections justes, transparentes et équitables, il n’y aura pas d’élections en 2012. Il est ensuite longuement revenu sur le cadre du dialogue « Gouvernement, RPT et Opposition parlementaire ANC/CAR » et le dilatoire du RPT qui a abouti à un blocage. Il a rappelé que l’application de la décision de la Cour de Justice de la CEDEAO relative au retour à l’Assemblée nationale des neuf députés ANC révoqués de leurs mandats parlementaires et les sanctions dans la scabreuse affaire des deux rapports de la CNDH restent des préalables pour l’instauration d’un début de confiance nécessaire à ce dialogue.

  • frac-24-mars-2012-01

    frac-24-mars-2012-01

  • frac-24-mars-2012-02

    frac-24-mars-2012-02

  • frac-24-mars-2012-03

    frac-24-mars-2012-03

  • frac-24-mars-2012-04

    frac-24-mars-2012-04

  • frac-24-mars-2012-05

    frac-24-mars-2012-05

  • frac-24-mars-2012-06

    frac-24-mars-2012-06

  • frac-24-mars-2012-07

    frac-24-mars-2012-07

  • frac-24-mars-2012-08

    frac-24-mars-2012-08

  • frac-24-mars-2012-09

    frac-24-mars-2012-09

  • frac-24-mars-2012-10

    frac-24-mars-2012-10

  • frac-24-mars-2012-11

    frac-24-mars-2012-11

  • frac-24-mars-2012-12

    frac-24-mars-2012-12

Autres articles pouvant également vous intéresser: