Nous souhaitons des discussions formelles, officielles, structurées et précises

FacebookTwitterGoogle+

Le Secrétaire National à la Communication, Eric DUPUY, a tenu à préciser que l’ANC a été consultée tout au long de la préparation des discussions  initiées par l’ambassadeur des États-Unis, Monsieur WHITEHEAD  et Monseigneur BARRIGAH.  L’ANC n’a pas voulu prendre part à des discussions discrètes, secrètes et officieuses qui ne peuvent déboucher que  sur des décisions qui ne seront jamais mises en oeuvre à l’exemple de l’APG. Compte tenu de la gravité de la crise qui mine notre pays, l’ANC a proposé à maintes reprises, la mise en place d’un comité préparatoire dirigé par un facilitateur chargé d’organiser, dans les moindres détails un dialogue franc, sincère et inclusif.

Eric DUPUY a dénoncé le double langage et  la perfidie notoire du RPT-UNIR  qui  au moment même où commençaient les discussions, le régime RPT-UNIR  et son attelage UFC votaient, à l’Assemblée nationale, une loi liberticide destinée à museler la presse privée,  en violation de la constitution Togolaise. Pourtant les réformes de la HAAC étaient inscrites à l’ordre du jour des discussions.

Autres articles pouvant également vous intéresser: