Meeting du CST à la Place du Changement

FacebookTwitterGoogle+

liberte-togo

Meeting du CST à la Place du Changement

Me Zeus Ajavon: « L’élection n’aura pas lieu le 21 Juillet 2013, les portes de Babylone sont tombées ».

Des émissaires de la CEDEAO et des Nations Unies attendus à Lomé.

 

            Les meetings se succèdent sur la Place du Changement mais ne se ressemblent pas. Beaucoup étaient ceux qui se disaient déçus par la parole non tenue des leaders de l’opposition. Mais depuis samedi dernier, leurs vœux ont été exaucés. Les élections législatives seront subordonnées à un dialogue franc et sincère au cour duquel les questions essentielles pour une élection transparente et un véritable gouvernement de cohabitation seront abordées.

            Il n’y a pas eu de marche, mais ils se sont retrouvés une fois encore à la Place du Changement ce samedi 6 juillet. Ils, se sont les responsables et militants de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), un des partis fondateurs du Collectif « Sauvons le Togo ». La foule a répondu présente d’autant plus qu’elle voulait avoir la primeur des conclusions qui ont découlé de la rencontre de vendredi dernier entre les différents acteurs politiques, chapeautée par l’Ambassadeur des Etats-Unis et Mgr Nicodème Barrigah.

            « Certains ne sont toujours pas conscients des problèmes réels du pays », c’est par ces mots que M. Edem Atandji, membre de l’Anc, a dépeint les réfractaires au dialogue. Pour lui, la Cour Constitutionnelle a perdu toute crédibilité depuis 2007 et ensuite en 2010. Mais à l’en croire, c’est le fait d’avoir invalidé des candidatures pour les prochaines élections alors qu’elle n’en a pas la prérogative, qui constitue la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Dans ses explications, il ressort que c’est à la CENI d’invalider des candidatures et aux candidats eux-mêmes de saisir la Cour Constitutionnelle. Il a aussi insisté que les prérogatives du Premier Ministre et du Chef de l’Etat devront être redéfinies pour qu’il y ait un vrai gouvernement de cohabitation, avant toute élection. M. Atandji a révélé que dans la région ouest-africaine, c’est seule la Cour Constitutionnelle du Togo qui n’assure pas « la régularité des élections ». En exemples, il a cité le Niger, le Bénin ou le Ghana où les contentieux électoraux sont tranchés au cours d’audiences publiques. Et par ce que les procédures à suivre tant par la CENI que par la Cour lors des élections est inexistantes, M. Atandji a requis l’arrêt du processus électoral en cours.

            La transparence dans les comptes d’un parti étant la chose la mieux partagée à l’Anc, Me Isabelle Améganvi s’est employée à situer financièrement l’assistance depuis son absence. Elle a ensuite pris à témoin la Communauté Internationale sur la mauvaise foi du pouvoir en ce qui concerne la libération sélective des prévenus dans l’affaire des incendies. En ce sens que la veille, c’est-à-dire le vendredi 5 juillet, l’information sur la libération de certains détenus avait circulé jusqu’aux Ambassadeurs alors qu’il n’en était rien. Elle a par la suite invité la population à croire en les dirigeants du parti lorsque ceux-ci leur diront ou non d’aller voter car, à l’en croire, « nous opterons seulement pour ce qui va dans l’intérêt de la nation ».

            Jusque à, rien n’a encore filtré sur la tenue ou non des élections du 21 juillet. Soudain au loin, une clameur, puis Me Zeus Ajavon arriva, avec un regard porteur de nouvelle. Quand il prit le micro, la foule comprit que tout ce qui a été entrepris dans le sens du dialogue a été refusé par… Gilchrist Olympio. « Il a vendu le pays » a lâché l’orateur. D’après le coordonateur du CST, l’homme a toujours ainsi agit du temps où il était dans l’opposition. Sa vieillesse ne l’arrangerait pas du tout, selon Me Ajavon qui a donné raison à un pasteur de l’Eglise Méthodiste du Togo qui disait récemment que c’est Gilchrist qui retarde tout. La Cedeao aussi réclame un dialogue avant les élections, et jusqu’au 15 juillet, des représentants de l’institution régionale et des Nations Unies seront à Lomé pour présider un véritable dialogue au cours duquel les questions de la représentation des partis d’opposition dans chaque CELI, la composition de la CENI et de la Cour Constitutionnelle, la libération des prévenus dont Abass Kaboua, Olivier Amah et autres, le problème d’invalidation des candidatures, celui des milices, les martyrs de Dapaong, la nomination du Premier Ministre, seront passés au peigne fin. Du lourd donc ! Et d’inviter le peuple à considérer la rencontre qui a acté le report de l’élection comme des pourparlers, prémices au gros des problèmes à aborder cette semaine. « L’élection n’aura pas lieu le 21 juillet 2013, les portes de Babylone sont tombées », a-t-il lancé.

            Le Président National de l’Anc, Jean-Pierre Fabre, a pour sa part émis de forts doutes sur les arguments avancés par le pouvoir. « Quelle force a Gilchrist devant Unir ? », s’est-il demandé. Il a pris à témoin, le représentant de l’UE qui disait vendredi dernier n’avoir pas trouvé d’article qui permette à la Cour Constitutionnelle d’invalider des candidatures. A ceux qui le trouvent « dur », il leur répond : «lorsque tout le monde reconnaît que tu as triché, il te revient de trouver les moyens pour réclamer tes droits », et dit n’avoir retenu qu’une chose : « il n’y aura pas d’élection le 21 juillet ».

 

Godson K.

Liberté N° 1489 du Lundi 08 juillet 2013

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

Autres articles pouvant également vous intéresser: