Les populations de l’Amou dénoncent la gestion approximative du pays par le régime Rpt/Unir des GNASSINGBE

FacebookTwitterGoogle+

TOURNEE NATIONALE DU CA 2015 DANS L’AMOU :

Les populations de l’Amou dénoncent la gestion approximative du pays par le régime Rpt/Unir des GNASSINGBE

 

L’état de dégradation avancée des routes dans la préfecture de l’Amou a transformé en un véritable enfer, cette journée du lundi 30 mars 2015, pour la délégation de CAP 2015, conduite par son candidat, Jean-Pierre FABRE.  

Plus de quatre heures pour parcourir les trente kilomètres qui mènent à Otadi, localité perchée dans les montagnes, au nord de la préfecture de l’Amou.  Otadi coupée du monde par l’état désastreux des routes et chemins qui y mènent.

Tout au long de ce périple pendant lequel la délégation a  passé autant de temps à pousser les véhicules qu’à les conduire, les populations des villages d’Illico, Okama, Bétéyi et de Djidokpo ont su réserver, pendant quelques brèves minutes,  un accueil particulièrement chaleureux à CAP 2015 et son Candidat. Au bout  des quatre heures d’enfer, c’est une population en liesse qui a accueilli Jean-Pierre FABRE et sa délégation, visiblement heureux et soulagés de se retrouver sains et sauf à Otadi.   « Vous venez de braver les infrastructures routières d’Ikponou-Otadi. Vous voyez les conditions dans lesquelles nous vivons. Par le passé, c’est à dos d’hommes et sur des hamacs que nous conduisons nos malades aux centres de soins. Aujourd’hui c’est avec des  des zémidjans. Très souvent, nos malades n’atteignent pas les centres de soins.  Ils décèdent en chemin. Nos cultures pourrissent dans les champs faute de routes et de moyens de transport pour les acheminées vers les marchés. Nous sommes convaincus que vous ne nous oublierez pas quand vous serez élu Président de la République. », a déclaré le représentant de la population.

 « C’est un véritable  enfer ! J’ai du mal à imaginer qu’après plus de cinquante ans d’indépendance, nos populations et plus particulièrement celles d’Otadi puissent être autant coupées du monde. Après cinquante années de règne sans partage des Gnassingbé père et fils,  c’est une insulte pour les populations d’Otadi et pour le peuple togolais tout entier. Pourtant, ils sollicitent un troisième mandat. Pourquoi faire ? Je doute fort que ce peuple puisse encore voter pour ceux qui l’ont abandonné, ruiné.», a déclaré Jean-Pierre FABRE avant de rappeler que toutes les infrastructures routières du Togo sont dans un état analogue : « Je connais tout le Togo et je peux affirmer que toutes les routes sont à construire dans ce pays. Je citerai pour seul exemple la route qui mène de Notsè à Ayito.  Dans quelques jours je rendrais public mon projet de société qui tient compte du problème spécifique des infrastructures routières au Togo. Et je peux vous assurer que très rapidement, le gouvernement  CAP 2015 fera une évaluation précise des besoins, en routes et ouvrages d’art, de nos populations. Nous voulons, en effet,   gouverner ce pays pour créer un Etat de droit dans lequel tout citoyen se sentira  fier d’être Togolais en ayant des droits et obligations. Un Etat où nul ne sera au-dessus de la loi. C’est pourquoi vous devez voter pour le candidat de CAP 2015  pour le bien-être de tous. »

A Otadi,   Ebéva, Koutoukpa et Adiva, le représentant du PSR, Philippe ATAKPA, a tenu à préciser : « C’est parce que  le pouvoir se transmet depuis 50 ans,  de père en fils, que le Togo a raté son développement. En témoignent le manque d’eau potable et d’électricité sur toute l’étendue du territoire national,  l’état lamentable des infrastructures sanitaires,  routières et scolaires. Il est temps de porter à la magistrature suprême une autre personne autre que les GNASSINGBE car  le Togo n’est pas une dynastie. En clair, je vous demande de voter massivement pour le candidat du CAP 2015. Vous devez en outre, rester vigilants et mobilisés pendant tout le processus électoral. Vous devez assister au dépouillement en ouvrant grands les yeux et les oreilles, puisque le RPT/UNIR est capable de voler le sel dans la sauce. »

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-04

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-04

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-05

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-05

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-06

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-06

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-07

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-07

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-08

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-08

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-09

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-09

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-10

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-10

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-11

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-11

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-12

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-12

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-13

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-13

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-14

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-14

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-15

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-15

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-16

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-16

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-17

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-17

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-18

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-18

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-19

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-19

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-20

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-20

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-01

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-01

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-02

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-02

  • anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-03

    anc-cap-2015-tournee-amou-30-03-2015-03

Autres articles pouvant également vous intéresser: