LES ODDH appellent les populations à poursuivre les manifestations demain, jeudi 16 janvier 2015, à partir de 9h à Bè-Gakpoto

FacebookTwitterGoogle+

 

LES ODDH appellent les populations  à poursuivre les manifestations demain, jeudi 16 janvier 2015, à partir de  9h à Bè-Gakpoto

 

Après un  léger répit,  ce mercredi 14 janvier 2015,  pour discuter avec le ministre  de l’Administration territoriale,  Gilbert Bawara, les  responsables de la Synergie des ODDH ont tenu une conférence de presse cet après-midi, pour   appeler  les populations de Lomé et ses environs à rallier massivement le carrefour de  Bè- Gakpoto, demain jeudi 16 janvier 2015, à partir de 9h pour poursuivre, ’’Non stop’’, les manifestations  démarrées hier.

«  Nous avons été contactés tôt ce matin par le ministre de l’administration territoriale, Gilbert Bawara, pour une réunion qui  n’a pas donné grand-chose quand on sait que le pouvoir  est dans la logique du dilatoire en vue  de casser la dynamique populaire. Je voudrai  à travers cette rencontre avec la presse,  appeler toutes les populations de Lomé et ses environs à se mobiliser massivement pour la grande marche de demain. Ceci pour exiger les réformes dont la réalisation est visiblement close à l’Assemblée nationale par Faure  Gnassingbé »  a déclaré   Me Ata Messan Zeus AJAVON, Coordonnateur de  Synergie des ODDH.

Evoquant  les discussions  de ce jour avec  le ministre de l’administration territoriale,  le coordonnateur  de Synergie des ODDH a fait remarqué  que le pouvoir  compte faire du forcing pour  faire avaler  la pilule  aux Togolais, au lieu  de respecter ses engagement pris  depuis 2006. « A l’heure actuelle, c’est le peuple  togolais, seule détenteur de la souveraineté,  qui doit l’arrêter.  Et il est temps  que le peuple réagisse au risque de voir son pouvoir confisqué définitivement par  Faure GNASSINGBE qui rêve  encore à deux autres mandats. ” a-t-il ajouté avant  d’appeler    le togolais à prendre ses responsabilité.

 Interrogé par la presse, le candidat  unique de CAP 2015, Jean-Pierre FABRE,  a rappelé à  que  la mise en œuvre des  réformes politiques n’a rien à avoir avec une éventuelle  3ème candidature du chef de l’Etat : « car l’accord Politique que nous avons signé, il y a neuf ans, reste impersonnel et nul n’a le droit de conditionner sa réalisation  à une quelconque participation aux élections. Tout ce que je veux, et que le CAP 2015 veut, c’est que nos partenaires jouent bien leur rôles. Mais je remarqué que le chef de l’Etat est dans sa logique de vouloir forcer les choses. C’est dommage et c’est ce que nous ne lui conseillons pas » .  Jean-Pierre FABRE a, à son tour, lancé un appel à toutes les Togolaises et à tous les Togolais pour une mobilisation sans précédent.

  • cof-press-oddh-14-janavier-2015-01

    cof-press-oddh-14-janavier-2015-01

  • cof-press-oddh-14-janavier-2015-02

    cof-press-oddh-14-janavier-2015-02

  • cof-press-oddh-14-janavier-2015-03

    cof-press-oddh-14-janavier-2015-03

  • cof-press-oddh-14-janavier-2015-04

    cof-press-oddh-14-janavier-2015-04

  • cof-press-oddh-14-janavier-2015-05

    cof-press-oddh-14-janavier-2015-05

Autres articles pouvant également vous intéresser: