Le RPT/UNIR s’accapare toutes les institutions de la république, en vue de se maintenir au pouvoir

FacebookTwitterGoogle+

CONFERENCE DE PRESSE

Sur l’élection par l’Assemblée nationale, de cinq membres de la HAAC

Déclaration liminaire

Le 02 Mai 2016,la Plénière de l’Assemblée Nationale s’est réunie pour procéder à l’élection des cinq (05) membres de la HAAC devant compléter les quatre (04) autres à désigner par le Président de la République .

A la suite de la dernière conférence des Présidents de l’Assemblée nationale la Présidente du Groupe Parlementaire ANC ainsi que son Vice-Président accompagnés du Député Patrick LAWSON, 1er Vice-Président de L’ANC, président de commission et membre de la Conférence des présidents, ont approché le Président de l’Assemblée nationale pour s’informer de la manière dont l’élection allait se dérouler.

Au cours de l’entretien, le Président de l’Assemblée nationale a assuré la délégation de l’ANC que nonobstant la majorité détenue par le Groupe UNIR, le renouvellement de la HAAC reflètera la configuration de l’Assemblée nationale, conformément à la loi.

Le Député Patrick LAWSON a donc donné le nom du candidat individuel de l’ANC soutenu par le Groupe ANC et dont le profil est celui d’un professionnel de la communication. Le Président de l’Assemblée nationale a alors demandé à ses interlocuteurs de se rapprocher du Président du Groupe UNIR, M. Christophe TCHAO, pour finaliser la procédure.

Suite à cette entrevue, le Président du Groupe UNIR a sollicité en urgence, le 22 Avril 2016, du Vice-Président du Groupe ANC de lui donner deux (02) noms de candidats. Ce qui a été fait avec un nom comme candidat du parti ANC, en conformité avec l’article 17 de la loi portant statut de l’opposition, et un autre nom en soutien à un candidat parrainé par les organisations professionnelles.

Le Vendredi 29 Avril 2016, le Vice-Président du Groupe ANC a appelé le Président du Groupe UNIR pour s’inquiéter de ce qu’il n’avait pas de retour de sa part tant sur la proposition du Groupe ANC que sur celle du Groupe UNIR. Il lui fut répondu que le Groupe UNIR lui fera connaître la liste définitive des cinq (05) candidats sur lesquels concentrer les votes des deux groupes avant le démarrage des travaux de la Plénière, afin que les consignes de vote soient données aux différents membres.

Le 02 Mai 2016, cinq minutes avant l’ouverture de la Plénière, le Président du Groupe UNIR tendit au Vice-Président du Groupe ANC un document contenant cinq noms, mais contre toute attente, le nom du candidat de l’ANC communiqué au Président de l’Assemblée nationale et confirmé au Président du Groupe UNIR ne figurait pas sur la liste.

A l’ouverture de la séance plénière et arrivé au point relatif à l’élection des membres de la HAAC, il a été donné la liste des 42 candidats dont les dossiers ont été validés par un ‘’comité technique’’ mis en place à l’insu de l’ANC par le Président de l’Assemblée nationale.

Le Groupe ANC a alors sollicité, avant le passage au vote, une suspension de séance pour entendre les explications du Groupe UNIR sur les manipulations qui ont abouti à la violation de l’article 17 précité, par le refus du candidat de l’ANC.

Des longues explications confuses du Groupe UNIR, il est apparu définitivement que nonobstant l’article huit (08) du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale et l’article 17 de la loi sur le statut de l’opposition qui imposent, dans un esprit républicain, que la composition des institutions et des organes de la République togolaise reflètent la diversité politique du pays et de l’Assemblée nationale.

Le Groupe UNIR considère qu’il n’a pas à tenir compte de la candidature soumise par le  Groupe ANC, en tant qu’entité politique avec laquelle il a discuté et qui est fondé à être représentée dans toutes les institutions de la République, conformément à la loi.

Face à cette position, le Groupe ANC considère qu’une telle attitude constitue un danger pour la démocratie et qu’il ne peut y apporter sa caution en participant au vote.

Pour éviter toute confusion, le Groupe ANC a quitté la salle de la plénière où le vote s’est poursuivi selon le bon vouloir du Groupe UNIR.

L’ANC dénonce et condamne fermement l’attitude obscurantiste et rétrograde du Groupe UNIR dont le refus de respecter le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et la loi portant statut de l’opposition dans la recomposition de la HAAC, témoigne de la volonté du régime RPT/UNIR de s’accaparer toutes les institutions de la république, en vue de se maintenir au pouvoir par tous les moyens.

 

Fait à Lomé, le 03 Mai 2016

Le Vice-Prėsident

Signé

 

Patrick LAWSON-BANKU

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-01

    2016-05-03-conf-presse-haac-01

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-02

    2016-05-03-conf-presse-haac-02

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-03

    2016-05-03-conf-presse-haac-03

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-04

    2016-05-03-conf-presse-haac-04

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-05

    2016-05-03-conf-presse-haac-05

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-06

    2016-05-03-conf-presse-haac-06

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-07

    2016-05-03-conf-presse-haac-07

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-08

    2016-05-03-conf-presse-haac-08

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-09

    2016-05-03-conf-presse-haac-09

  • 2016-05-03-conf-presse-haac-10

    2016-05-03-conf-presse-haac-10

Autres articles pouvant également vous intéresser: