Le régime autocrate togolais, droit dans ses bottes, décidé à réduire l’opposition au silence: interdiction faite à Jean-Pierre Fabre de quitter le territoire national.

FacebookTwitterGoogle+

Le régime autocrate togolais, droit dans ses bottes, décidé à réduire l’opposition  au silence :

interdiction faite à Jean-Pierre Fabre de quitter le territoire national.

 

Inculpé en janvier 2013 avec interdiction de quitter  Lomé, dans la scabreuse affaire politico-judiciaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé, Jean-Pierre Fabre, Président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et chef de file de l’opposition togolaise vient de se voir refuser la sortie du territoire national par la justice togolaise.

A la demande d’autorisation de Jean-Pierre Fabre de se rendre, ce samedi 02 novembre 2013,  à Paris et  à Bruxelles pour rencontrer  les autorités françaises et celles de l’Union Européenne, le régime autocrate de Faure Gnassingbé,  RPT/UNIR, vient de donner une fin de non recevoir.

Cette interdiction de sortie du territoire infligée au Président national de l’ANC et les convocations,  par le doyen des juges d’instruction,  de deux cadres de son parti  ainsi que celle du Président du Parti des Travailleurs, confirment  la stratégie, bien connue, de harcèlements et de persécutions de l’opposition, du régime RPT/UNIR.

Lomé, le 02 novembre 2013

Le Secrétaire National à la Communication

Eric DUPUY

Autres articles pouvant également vous intéresser: