Le Président National de l’ANC, Jean-Pierre FABRE, rencontre la presse écrite, audiovisuelle et numérique au siège de son parti.

FacebookTwitterGoogle+

CONFERENCE DE PRESSE

 

(Lomé, le 30 juin 2021)

 

 

Déclaration liminaire

 

 

Mesdames, Messieurs,

La lutte engagée par le peuple togolais pour sa libération des griffes de la dictature du RPT/UNIR marque le pas. Après avoir, des décennies durant, grâce à la mobilisation populaire, contraint le pouvoir en place à concéder la démocratisation et l’Etat de droit, elle semble s’enliser. Un enlisement dû aux effets conjugués de deux sortes de pesanteurs sociopolitiques majeures :

1)     le manque de toute volonté de réformes politiques du pouvoir en place, qui continue de s’accrocher à un statu quo archaïque et s’emploie à manipuler les institutions de la République et les forces de sécurité pour perpétuer la violence et la terreur dans le pays, avec des assassinats, des détentions arbitraires, le piétinement des libertés publiques et des droits de l’homme, l’interdiction des manifestations publiques pacifiques et les entraves au libre exercice des activités des partis politiques, la corruption et la fraude électorale ;

2)     l’inconséquence d’acteurs sinistres, se réclamant de l’opposition politique, mais qui se révèlent de véritables fossoyeurs de l’alternance et du changement auquel aspire le peuple togolais. Par le mensonge et le bluff, le dénigrement et la diffamation, bref, une véritable escroquerie politique, ils ont ruiné tous les efforts et les sacrifices consentis jusque-là par les Togolaises et les Togolais, pour se libérer de l’injustice et de l’arbitraire, de l’oppression et de l’humiliation.

C’est donc dans un environnement rendu encore plus hostile que les populations togolaises, qui se refusent de céder au découragement, doivent désormais poursuivre la lutte libératrice.

Il s’agira pour cela, de mobiliser avec une ardeur décuplée, toutes les énergies : la jeunesse, les femmes, les travailleurs de tous les secteurs dans les villes, dans les campagnes, dans la diaspora.

L’ANC pour sa part, entend maintenir le cap des choix lucides et pertinents, soutenus par les forces vives engagées dans la lutte. Des choix que nous assumons, avec responsabilité et dignité, en appelant tous les combattants de la liberté et de la démocratie à la vigilance, à la rigueur et au sérieux qu’exige toute lutte de libération.

C’est le sens des mots d’ordre, directives et orientations politiques issus de notre dernier Conseil national, le 10 octobre 2020 à Lomé.

L’objet de la présente conférence de presse, est de faire le point des activités de l’ANC depuis le dernier Conseil National, d’exposer son appréciation de l’évolution de la situation d’ensemble de notre pays notamment aux plans économique, politique et social et de dégager certaines perspectives conséquentes.

Notre parti est en effet à pied d’œuvre pour réactiver ses structures fédérales et les redimensionner conformément au découpage municipal. En outre, l’ANC conformément à son habitude, est toujours en ordre de bataille, pour toutes fins utiles. Enfin, et c’est la raison de notre participation à la CNAP, notre parti est résolu à apporter aux discussions politiques ouvertes par le gouvernement, des contributions à la hauteur des attentes des populations togolaises, qu’il s’agisse de l’amélioration du cadre électoral, qu’il s’agisse des mesures d’apaisement, qu’il s’agisse des autres mesures liées à l’environnement économique, social et politique du pays.

Je vous remercie.

Fait à Lomé, le 30 juin 2021

Pour le Bureau National

Le Président

 

            signé

 

Jean-Pierre FABRE

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: