Le Parti Communiste Français PCF réitère son soutien au CST face à la répression du pouvoir de Faure Gnassingbé

FacebookTwitterGoogle+

Le Parti Communiste Français PCF réitère son soutien au CST face à la répression du pouvoir de Faure Gnassingbé

– 23 août 2012

Paris, le 23 août 2012

Sylvie Jan
Responsable Afrique au secteur relations internationales

A l’attention de M. Zeus Ajavon

 

Nous vous adressons notre soutien face à la sévère répression policière que le peuple togolais subit depuis plusieurs mois par le gouvernement non démocratiquement élu de Faure Gnassingbé.

Nous suivons avec beaucoup d’intérêt les luttes sociales et les manifestations courageuses qui mobilisent les citoyens togolais, les militants de l’opposition et de la société civile, qui n’ont pas peur de sortir dans les rues pour se battre pour leurs droits civils et politiques.

Nous avons pris connaissance aujourd’hui de votre choix d’annuler la manifestation en raison des affrontements violents de ces derniers jours. Il est inadmissible que le gouvernement togolais est fait le choix d’interdire les manifestations et les sit-in dans des lieux publics ;

Le Parti Communiste Français réitère son soutien à la société civile togolais, au mouvement « Sauvons le Togo» dans l’exigence relative à la mise en œuvre d’une commission nationale des Droits de l’Homme sur la torture, la bonne gouvernance, les réformes institutionnelles et constitutionnelles nécessaires à la réforme du cadre électoral.

Nous sommes solidaires de vos engagements pour la restauration de la démocratie et de l’état de droit, pour une meilleure justice sociale, contre l’impunité de Faure Gnassingbé et de son gouvernement, contre les atteintes aux droits humains et la répression, contre le crime politique et économique et pour un Togo dont le développement économique, social, environnemental et humain, soit décidé par les togolais eux-mêmes.

A l’heure où les richesses de l’Afrique attisent toutes les convoitises internationales et notamment françaises, nous vous renouvelons notre engagement dans la lutte contre la Françafrique, les pratiques coloniales et les soutiens aux dictateurs.

Recevez, cher camarade, Chers représentants, nos salutations fraternelles.

Sylvie Jan

Autres articles pouvant également vous intéresser: