Le Chef de file de l’opposition met en garde contre des élections locales sans les réformes politiques

FacebookTwitterGoogle+

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Lomé, le  25 février 2016

 

Le Président National de l’ANC

Chef de file de l’opposition

 

N° 16-029/ANC/ PN-SG

 

                                                                                                                                                                                                                                            A

                                                                                                                                                                                                                                            Monsieur le Ministre

                                                                                                                                                                                                                                            de l’Administration Territoriale, de la

                                                                                                                                                                                                                                            Décentralisation et des Collectivités Locales

                                                                                                                                                                                                                                            Lomé

 

 

Monsieur le Ministre,

Le mardi 16 février 2016, vous avez bien voulu m’inviter pour m’exposer oralement dans votre bureau, ce que vous appelez les ‘’grands axes de la feuille de route de la décentralisation et des élections locales’’. A la fin de votre présentation, vous n’avez pas souhaité me remettre les documents y relatifs que je vous ai réclamés. Le lendemain, mercredi, 17 février 2016, je suis revenu à vous, pour réitérer par courrier, ma demande de disposer très rapidement des documents concernant ces « grands axes …».

A ce jour, ces documents, ne me sont toujours pas parvenus, malgré une ultime relance à l’occasion de la conversation téléphonique que nous avons eue, le vendredi 19 février 2016, au sujet du paiement des indemnités dues aux délégués des bureaux de vote de la présidentielle d’avril 2015.

Il y a donc lieu de présumer fortement que, fidèle à son habitude, le gouvernement cherche à surprendre et à imposer unilatéralement les modalités, les conditions ainsi que le calendrier des élections locales, de manière à en dévoyer le caractère républicain et démocratique.

Je rappelle que les élections locales au Togo ne peuvent se tenir en dehors des réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales prescrites par l’APG qui préconise d’ailleurs le ‘’parachèvement de la mise en œuvre des 22 engagements souscrits par le gouvernement togolais avec l’Union Européenne’’. Dont l’organisation des élections locales.

Je rappelle également que les parties prenantes à l’APG s’accordent à engager, dans un esprit de large consensus, les réformes portant sur les questions d’intérêt national et notamment, ‘’l’équité des élections à savoir : les conditions d’éligibilité, le mode de scrutin, le découpage électoral, le contentieux électoral, etc.’’

Je voudrais par conséquent mettre en garde le gouvernement contre toute tentative d’imposer à la classe politique et aux populations togolaises, les orientations iniques et aberrantes que vous avez mentionnées dans votre exposé du 16 février dernier et dont j’attends toujours, pour étude et avis motivé, les documents physiques permettant d’avoir une idée claire des objectifs nationaux visés.

La classe politique et les populations togolaises rejettent avec force le nouveau coup de force électoral en préparation et exigent le respect rigoureux de l’APG, notamment à travers l’organisation consensuelle d’élections locales honnêtes, transparentes, équitables et démocratiques.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma considération distinguée.

 

                                                                                                                                                                                                   

                                                                                                                                                                                                                                             Jean-Pierre FABRE

 

Cc : PM, CD, HCRRUN, CVJR

Autres articles pouvant également vous intéresser: