L’ANC demande la libération immédiate de Djimon Oré.

FacebookTwitterGoogle+

N° 21-020/ANC/ BN-SG

 

 

 

Déclaration 

L’ANC demande la libération immédiate de Djimon Oré.

 

L’ANC vient d’apprendre l’interpellation de Monsieur Djimon Oré, le jeudi 29 avril 2021, par des agents des forces de sécurité, introduits dans son domicile sans mandat. Monsieur Djimon Oré serait détenu dans les bureaux du SCRIC.

Selon les informations portées à notre connaissance, il est reproché à Monsieur Djimon Oré d’avoir tenu, dans le cadre de la commémoration de la fête de l’indépendance, le 27 avril, des propos qualifiés « d’outrage envers les représentants de l’autorité publique », et qui seraient de nature à créer des troubles aggravés à l’ordre public.

Dans son allocution prononcée le lundi 26 avril 2021 à l’occasion du 27 avril, le président national de l’ANC a fait état, s’agissant du régime RPT/UNIR, d’une « dictature militaire clanique ». La majorité des togolais ne pensent pas autre chose. Même s’ils ne le disent pas. Oré Djimon fait le même constat. Il l’exprime librement conformément à la Constitution togolaise qui garantit à tous, la liberté d’opinion et d’expression.

Voilà pourquoi, l’ANC demande la libération immédiate de Djimon Oré.

 

Fait à Lomé, le 1er mai 2021

Pour le Bureau National

Le Vice-Président

 

Patrick Lawson Banku.

Autres articles pouvant également vous intéresser: