L’abstention ne peut pénaliser que le candidat de CAP 2015 et par conséquent, l’alternance politique

FacebookTwitterGoogle+

Le CAP 2015 dans les localités du Golfe nord :

 L’abstention ne peut pénaliser que le candidat de CAP 2015 et par conséquent, l’alternance politique

 

 Pour cette deuxième journée dans la préfecture du Golfe, la délégation de CAP 2015 conduite par sa Présidente, Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON et son Candidat, Jean-Pierre FABRE, est allée à la rencontre des populations de Cotokoli-zongo, Fidokpui,  Avéyimé, Sogbossito  et Anomé-Gbonvé.

« Vous nous avez demandé de travailler ensemble et désigner un candidat commun pour battre le régime RPT/UINR. Nous venons aujourd’hui vous dire que nous avons écoutés et nous venons vous présenter, aujourd’hui CAP 2015, qui veut dire Combat pour l’Alternance politique en 2015,  et son candidat, Jean-Pierre FABRE. Il a été investi par huit partis politiques. Les aléas politiques ont fait que nous ne sommes plus six à ce jour. Nous restons ouverts pour accueillir tous les partis politiques qui souhaitent nous rejoindre pour arracher l’alternance politique cette année. Nous avons honoré notre engagement, il vous appartient d’honorer le vôtre en allant voter massivement pour votre candidat, celui de CAP 2015, Jean-Pierre FABRE. » a déclaré, Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON, après avoir dénoncé et condamné ceux qui taxent CAP 2015 et son candidat de vouloir aller à la présidentielle sans les réformes.

Pour  Jean-Pierre FABRE, candidat de CAP 2015, « le choix d’un candidat unique est une réponse au refus du régime RPT/UNIR de faire les réformes.   Nous devons continuer à nous battre sans relâche pour obliger le RPT/UNIR à respecter sa signature en mettant en œuvre rapidement les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales. Ces réformes sont nécessaires pour la paix civile, pour la transparence des élections dans notre pays. Je viens d’ailleurs d’adresser un courrier, en ce sens, au Chef de l’Etat.  Si le RPT/UNIR s’obstine à ne pas vouloir faire les réformes, avec vous, nous irons le battre dans les urnes malgré les fraudes et nous ferons nous-mêmes ces réformes. Je vous confirme que CAP 2015 n’est pas dans la logique du boycott du scrutin présidentiel de cette année. Nous n’avons aucune intention de préparer un boulevard pour le candidat du RPT/UNIR. Ceux qui veulent empêcher la tenue de ce scrutin, qu’ils nous disent les moyens dont ils disposent. Où étaient-ils quand, pendant des années, nous nous sommes battus pour ces réformes ? Nous n’avons de diktat à recevoir de personne, encore moins du CAR. Ceux qui préconisent le boycott ont pour seule ambition de voler au secours de Faure Gnassingbé en poussant les populations à se désintéresser de ce scrutin, à s’abstenir de voter. L’abstention ne peut pénaliser que le candidat de CAP 2015 et par conséquent, l’alternance politique.   N’ayez pas peur ! Soyez confiants ! La victoire est à notre portée. Je voudrais dire aux Kabiès, Mobas, Kotokolis, à toutes les ethnies, à toutes les Togolaises et à tous les Togolais qu’ils sont partout au Togo, chez eux. Personne ne sera chassé de ses terres. Je tiens à préciser cela, parce que le RPT/UNIR utilise la division ethnique pour se maintenir au pouvoir. Pour nous à CAP 2015, nous ne connaissons que le Peuple togolais, un  et indivisible. »

Autres articles pouvant également vous intéresser: