Dimanche 22 juillet 2012, grand meeting du CST à Lomé

FacebookTwitterGoogle+

Après la grande marche du samedi 21 juillet 2012 qui a réuni plusieurs centaines de milliers de personnes, les populations togolaises se sont à nouveau retrouvées, le dimanche 22 juillet 2012, au Stade Oscar Anthony de Béniglato, pour le meeting du Collectif « Sauvons le Togo » (CST).

Dans son mot de bienvenue, Maître Zeus Ata AJAVON, Coordinateur du CST, a remercié les populations et a réaffirmé la détermination du Collectif à aller jusqu’au bout dans cette lutte contre un régime rejeté par l’ensemble du peuple togolais. Répondant favorablement à leur demande insistante, il a assuré les militants et sympathisants d’un tout prochain rendez-vous à Dékon. Maître Zeus Ata AJAVON a par ailleurs dénoncé et condamné le comportement inadmissible d’un certain journaliste avec la complicité de LCF.

Prenant la parole, le Commandant Olivier Pocoh AMAH a longuement exposé la situation dramatique dans laquelle vivent les corps habillés au Togo. Il a rappelé que l’armée togolaise est une armée clanique, sous payée, au service de quelques individus, exploitée comme de vulgaires esclaves.

Tout comme le Commandant AMAH, le Président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC), Abbas KABOUA, s’est exprimé en Ewé et en Kabiè. Après avoir dénoncé les mensonges du régime RPT et l’instrumentalisation des populations du nord, Abbas KABOUA a prophétisé le changement pour l’année 2012.

Le Premier secrétaire du Parti des Travailleurs, Claude AMEGANVI, dans son intervention, a fait un rapide historique de la lutte du Peuple Togolais depuis 1990. Il a saisi l’occasion pour saluer la mémoire de son compagnon et ami, Tavio AMORIN lâchement assassiné, il y a tout juste 20 ans, le 23 juillet 1992 à Lomé. C’est dans le recueillement que la foule a écouté les circonstances dans lesquelles Tavio AMORIN, âgé d’à peine 34 ans, a donner sa vie pour le Togo. Claude AMEGANVI a annoncé le programme du CST pour la semaine de l’impunité, du lundi 23 au dimanche 29 juillet 2012.

Se sont ensuite succédés sur le podium, Patrick JONDO, Maître Gil-Benoît AFANGBEDJI, Docteur KAMPATIBE, Professeur Komi WOLLOU et Agbéyomé KODJO pour expliquer le contenu de la plateforme et les exigences du CST. Ils ont, tour à tour dénoncé l’instrumentalisation, par le régime RPT, des institutions de la République, notamment, la Justice, la Cour Constitutionnelle, l’Assemblée nationale, l’Armée, la CENI, la HAAC, la Cour des Comptes

Pour clore ce long meeting de plus de trois heures, le Président National de l’ANC, Jean-Pierre FABRE a été ovationné pendant de longues minutes aux cris de « Président ! Président ! Président ! ». Jean-Pierre FABRE a longuement expliqué les circonstances dans lesquelles son domicile a été attaqué le samedi 14 juillet 2012. Il a présentation sa compassion aux blessés et aux populations meurtries et a vertement fustigé cette façon saugrenue  et sauvage de Faure Gnassingbé de manifester sa volonté de dialoguer. Revenant sur la nomination du nouveau Premier Ministre, Jean-Pierre FABRE  a précisé qu’il reste disponible pour un dialogue franc et responsable, mais seulement, avec celui ou ceux qui détiennent aujourd’hui la réalité du pouvoir au Togo.

Au terme de ce meeting, vers 18h, c’est un cortège de milliers de Togolaises et Togolais qui a  accompagné pendant près de 2h30, dans la joie et l’allégresse, le leader de l’ANC jusqu’à son domicile.

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

Autres articles pouvant également vous intéresser: