CAP 2015 exige que ses représentants à la CENI soient traités sans discrimination

FacebookTwitterGoogle+

CAP2015

ANC – CDPA – PSR – SANTE DU PEUPLE – UDS-TOGO

——————————————————————————————————————————————————————————————————————————-

                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Lomé, le 08 mai 2015

 

 

 

                                                                     A

                                                                                                                       Monsieur le Président

                                                                                                                                                         et Messieurs les Membres de la CENI

 

                                                                                      L O M E

 

 

Monsieur le Président,

Messieurs les Membres de la CENI,

Il nous est donné de constater que les membres de la CENI, représentant la Coalition CAP 2015, sont l’objet de mesures arbitraires et discriminatoires prises à leur encontre.

En effet, depuis quelques temps, Messieurs Assiongbon Ekpé AMUZUN, Boutchou SIBABI, Abalo Edem ATANTSI, Folly Jean-Jacques TEKO et Biaou TCHALA, respectivement vice-président de la CENI, président de la sous-commission opérations électorales, formation et informatique, président de la sous-commission communication et relations publiques, rapporteur de la sous- commission finances, affaires administratives et juridiques, rapporteur de la sous-commission matériel et logistique, sont interdits d’accès à la CENI, sans aucun motif.

CAP 2015 dénonce et condamne fermement cette interdiction qu’elle considère comme des représailles contre des commissaires qui refusent de cautionner le coup de force électoral du 28 avril 2015.

L’interdiction d’accès à la CENI est une mesure abusive, injuste et illégale prise à l’encontre de membres dûment assermentés et protégés par la loi, tout comme le président de la CENI lui-même et ses autres collègues.

Messieurs AMUZUN, SIBABI, ATANTSI, TEKO et TCHALA, régulièrement désignés par CAP 2015, ont prêté serment pour siéger dans une institution indépendante. A ce titre, ils sont libres de s’exprimer en toute indépendance dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions et demeurent pleinement membres de la CENI, conformément à la loi. Leur refus de cautionner tout ce qui entache la crédibilité et la transparence du processus électoral ne saurait leur valoir ni représailles ni sanction.

CAP 2015 exige que ses représentants à la CENI soient traités sans discrimination et que cessent les représailles dont ils sont l’objet.

CAP 2015 met en garde le Président de la CENI contre toute récidive et lui demande de rétablir sans délai, ses représentants dans les prérogatives accordées sans distinction à tous les membres de la CENI.

Veuillez agréer, Monsieur le Président et Messieurs les Membres de la CENI, l’assurance de notre considération distinguée.

 

                                                                                                        Pour CAP 2015,

                                                                                                       La Présidente,

                                                                                  Signé

                                                                                                                                                Brigitte ADJAMAGBO-JOHNSON

 

Cc :

MATDCL, MSPC, Corps Diplomatique,

Confessions religieuses, ODDH

Autres articles pouvant également vous intéresser: