Tony Blair en Receleur au Togo

FacebookTwitterGoogle+

Tony Blair en Receleur au Togo

Pierre S. Adjété

Québec, Canada

 

Tony Blair a reçu son exemption de la dignité humaine. C’est du Tony Blair en déclin qui se dénude désormais au Togo, comme un marchand d’illusion dans un tintamarre propre à un Tintin au Togo qui vaut son Tony au Togo. Là où les Togolaises et les Togolais, très majoritairement, ne voient que dictature, invouloir et imposture, Tony Blair ne voit qu’opportunités d’affaires comme la guerre en Irak. De ce Tony Blair là, transformateur du Togo en cimetière de dinosaures politiques ne sachant s’adapter à leur époque, les citoyens du Togo ne veulent pas.

Les Togolais avaient déjà remarqué cette étrange accointance de Faure Gnassingbé avec Dominique Strauss Kahn, le fameux DSK; l’infortuné du FMI qui passa date, trop vite, en échouant aux portes de l’Élysée pour n’avoir pas su devant passion raison gardée. Un tel exploit définit son homme et à jamais ses fréquentations, certes. On comprend que Tony Blair aussi, celui qui enjambait son Parlement pour faire guerre, soit de cette compagnie-là.

Mais, que peut bien signifier cette exacte superposition exhibitionniste de DSK, Tony Blair et Faure Gnassingbé? S’agit-il d’un phénomène de désespoir ou de vantardise à décourager le Lobbying diplomatique de la Diaspora togolaise? Ne sommes-nous pas en face d’un si vil flagrant recel de dictatures assorti d’un présentéisme abject?

Dans toute la ruse de l’histoire, bien souvent le tigre ne se contente pas seulement de prôner l’éclat satiné de sa robe de tigritude, mais il se jette aussi sur sa proie. Le Peuple togolais est-il la nouvelle proie de cet attelage étonnant conduit par Faure Gnassingbé? Toujours est-il que les citoyens du Togo voient bien une logique de turpitude dans ce paradoxe associatif intrigant. Les citoyens du Togo savent que lorsqu’une telle fascination au spectacle intervient, alors l’inertie, l’exhibition et le désespoir sont au service annonciateur de la décadence.

 

Tire-toi Tony! Ta veulerie aiguise notre Conscience…

Il est vrai que tout système ne dure qu’en répondant de manière adéquate à ce qui met en danger son existence. Au Togo, la réponse à la dictature n’est probablement pas Tony Blair, encore moins DSK. L’aveuglement volontaire de Faure Gnassingbé et l’indignité opportuniste de Tony Blair ne sont pas des réponses adéquates au retour à la République au Togo. L’inquiétude des Togolais est tout à fait justifiée face à la mondialisation de tant de veulerie.

Il y a une nécessaire probité en politique, même si la conscience des individus a des limites variables. Crachez sur un Peuple, crachez sur les Togolaises et les Togolais comme le fait Tony Blair, et la conscience de ces femmes et de ces hommes devient plus vive encore. Alors, Tony Blair, « Tirez-vous de là, barrez-vous avec votre cash! » Mieux, écoutez l’intrépide Victor Hugo vous le dire comme dans son admirable œuvre qu’est « William Shakespeare » :

« Tirez-vous donc de vous-même! Quel nœud gordien que votre rêverie! L’esclavage du dedans, c’est là l’esclavage. Escaladez-moi cette enceinte : songez! L’unique cachot est celui qui mure la conscience » en vous. Tirez-vous de vous-même Tony! Rhabillez-vous d’honneur Tony Blair!

Dans son état actuel, si le Togo était vraiment une opportunité, ses propres citoyens l’auraient constaté eux-mêmes, et bien longtemps avant; ils n’auraient donc pas eu besoin d’un Tony Blair pour le leur dire. Cinquante ans de recul et d’indignité ont forgé la conscience des femmes et des hommes du Togo pour en attiser la vigilance. Une exigence de démocratie, de réconciliation et de développement est à l’œuvre au Togo; elle est irréversible.

La Nation togolaise est un plébiscite de tous les jours. À plusieurs occasions, le Peuple togolais a mis à nu les excès de ce régime qu’aucun tuteur national ou international ne pourra réhabiliter et faire luire par intérêt. Les Tony Blair et DSK sont arrivés dans un Togo en pénible terminaison d’une époque, au profit d’une Genèse de dignité : déposez orgueils et intérêts, allez à la barricade de la dignité pour le retour à la République avec les Togolaises et les Togolais. À village global, à temps universels, à temps nouveaux, devoirs nouveaux autour du Togo. C’est là où en est le Togo. Là, devant! Pas en arrière. Non, Tony! En avant se trouve le Togo… Not backwards. Tony, No! Frontwards is Togo…

●19 juillet 2017●

Autres articles pouvant également vous intéresser: