Togo: La mobilisation populaire pour la fin du régime des Gnassingbé ne faiblit pas.

FacebookTwitterGoogle+

La mobilisation populaire pour l’alternance politique au Togo ne faiblit pas.

C’est par dizaines de milliers que les Togolaises et les Togolais ont une fois encore répondu massivement à l’appel des 14 partis politiques de l’opposition. Partis d’Atikoumé, CCP et Gakpoto,  ils étaient environs cent milles au point de  jonction de Déckon, pour former un long cortège s’étirant sur près d’un kilomètre jusqu’au lieu du meeting.  

Après lecture, par Madame Kafui Adjamagbo-Johnson, coordinatrice du regroupement des 14 partis politiques de l’opposition,  de la déclaration de ce mercredi 29 novembre 2017, la traduction a été faite en éwé par Maître Dodji P. Apevon et en kotokoli par M. Tchatikpi Ouro-Djikpa.

En clôture de cette longue journée de près de quatre heures de marche et deux heures de meeting, le  Chef de file de l’opposition a appelé les populations à la détermination et à l’amplification de la mobilisation. « Notre seule arme, c’est vous », a-t-il lancé avant de poursuivre « même pendant les discussions, vous devez rester mobilisés. Mais avant les discussions, les mesures d’apaisement doivent être mises en œuvre. Je veux dire : la libération de tous les prisonniers politiques, ceux des incendies des marchés de Kara et de Lomé, ceux arrêtés lors des manifestations, la levée de l’état de siège à Sokodé, Bafilo et Mango, la liberté de manifester sur toute l’étendue du territoire national, le retour à la maison de tous les réfugiés et déplacés, l’ arrêt de toutes les poursuites politiques, la restitution des engins saisis  etc.. »

Pour terminer, Jean-Pierre Fabre a donné rendez-vous à l’assistance pour demain jeudi 30 novembre et samedi 02 décembre, en lui demande d’être plus nombreuse encore pour les prochaines manifestations.

 DECLARATION

Sur invitation du Président ALPHA CONDE, Président de la République de Guinée, Président en exercice de l’Union Africaine, une délégation du groupe des 14 s’est rendue à Paris dans la semaine du 21 au 26 novembre 2017.

La délégation de la coalition était composée de Jean Pierre Fabre, Chef de file de l’opposition, Kafui Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition et de Tikpi Salifou Atchadam, Président National du Parti National Panafricain (PNP). La prise en charge du voyage a été assurée par la République de Guinée.

A la demande du Président Alpha Condé, la délégation de la coalition a exposé la situation qui a conduit aux manifestations populaires. Le Président CONDE a expliqué à la délégation que les chefs d’Etats et la communauté Internationale sont très préoccupés par la situation du Togo et souhaitent que les togolais se retrouvent entre eux pour trouver des solutions à la grave crise que traverse notre pays. Le Président a fait part de sa disponibilité à aider à créer un climat d’apaisement propice à des discussions sereines entre le pouvoir et l’opposition. Il a interrogé la délégation de la coalition sur les mesures que le gouvernement devrait prendre à cet effet. La délégation a exposé les demandes suivantes : 1. La libération des personnes détenues : – dans le cadre des manifestations ; – les Imans de Sokodé et Bafilo ; – les responsables d’organisations de la société civile notamment NUBUEKE ; – Dans le cadre des affaires des incendies des marchés. 2. La levée de l’état de siège de fait et de l’interdiction de manifester dans les villes de Mango, Bafilo et Sokodé. 3. Le retour de l’armée dans les casernes 4. La libre circulation des responsables et militants de l’opposition sur l’ensemble du territoire national. 5. La sécurité des responsables de l’opposition En ce qui concerne le mot d’ordre, nous pouvons vous rassurer que nous avons été vos portes paroles fidèles. Nous avons expliqué au Président Condé que nous peuple togolais, sommes dans la rue depuis plus de 3 mois maintenant pour le retour à la version originelle de la Constitution de 1992 afin de reposer les bases fondamentales de la démocratie et de mettre fin au régime dynastique qui gouverne le Togo depuis plus de 50 ans. Nous lui avons également expliqué que nous devons revoir les règles d’organisation des élections dans notre pays et que nos frères de la diaspora doivent désormais voter avec nous. Nous lui avons dit qu’il est important pour nous de déverrouiller les institutions afin que tous les togolais puissent avoir confiance en notre Cour Constitutionnelle, en notre CENI, en notre
Conseil Supérieur de la Magistrature, en notre HAAC pour ne citer que ces exemples. A l’instar des autres pays de la sous région, le Togo doit aussi avoir une vie démocratique normale. Nous avons transmis les mêmes messages aux autorités françaises que nous avons rencontrées. La coalition des 14 a aussi rencontré une délégation du Président Nana Akufo Addo en séjour à Lomé. Elle lui a réitéré le lundi 27 novembre, que les mesures d’apaisement sont très importantes pour permettre l’adhésion de la population au processus de discussion. Nous exprimons notre gratitude aux Président Alpha Condé et Nana Akufo-Addo ainsi qu’à tous les autres chefs d’Etats et les remercions pour leur implication dans la résolution de la crise togolaise. Nous avons tiré des diverses rencontres que nous avons eues, les leçons suivantes : – Plus que jamais nous devons prendre notre destin en main. C’est ce que nous faisons ensemble depuis le mois d’août et nous sommes sur la bonne voie ; – L’Union des forces démocratiques doit être maintenue et renforcée. Nous nous y engageons. – Seule la lutte nous permettra de faire aboutir notre profond désir de changement ; – La communauté internationale nous accompagnera sûrement car nos aspirations sont légitimes et conformes aux valeurs qu’elle prône dans le monde entier. Oui notre cause est juste chers concitoyens. Elle rallie chaque jour davantage de Togolais et de forces politiques. Nous nous réjouissons cet effet de l’intervention de Monsieur Gilchrist Olympio, Président de l’UFC qui déclare soutenir notre combat et lui disons ainsi qu’à tous les militants de l’UFC que leur place est désormais à nos côtés dans la rue face au régime RPT-UNIR. Nous lançons un appel solennel à tous nos frères et sœurs qui hésitent encore à rejoindre notre cause commune. Nous réitérons la main tendue à nos frères des forces de défense et de sécurité, aux élites et à tous les corps afin qu’ils nous rejoignent. Nous faisons un rêve, celui qu’au lendemain du changement pour lequel nous nous battons, les fils et les filles de ce pays se tiennent tous par la main pour célébrer un nouveau départ et construire dans l’unité, la concorde et avec courage, un Togo démocratique et prospère.
La lutte populaire est invincible ! Fait à Lomé le 29 novembre 2017

  • 2017-11-29-manif-lome-01

    2017-11-29-manif-lome-01

  • 2017-11-29-manif-lome-02

    2017-11-29-manif-lome-02

  • 2017-11-29-manif-lome-03

    2017-11-29-manif-lome-03

  • 2017-11-29-manif-lome-04

    2017-11-29-manif-lome-04

  • 2017-11-29-manif-lome-05

    2017-11-29-manif-lome-05

  • 2017-11-29-manif-lome-06

    2017-11-29-manif-lome-06

  • 2017-11-29-manif-lome-07

    2017-11-29-manif-lome-07

  • 2017-11-29-manif-lome-08

    2017-11-29-manif-lome-08

  • 2017-11-29-manif-lome-09

    2017-11-29-manif-lome-09

  • 2017-11-29-manif-lome-10

    2017-11-29-manif-lome-10

  • 2017-11-29-manif-lome-11

    2017-11-29-manif-lome-11

  • 2017-11-29-manif-lome-12

    2017-11-29-manif-lome-12

  • 2017-11-29-manif-lome-13

    2017-11-29-manif-lome-13

  • 2017-11-29-manif-lome-14

    2017-11-29-manif-lome-14

  • 2017-11-29-manif-lome-15

    2017-11-29-manif-lome-15

  • 2017-11-29-manif-lome-16

    2017-11-29-manif-lome-16

  • 2017-11-29-manif-lome-17

    2017-11-29-manif-lome-17

  • 2017-11-29-manif-lome-18

    2017-11-29-manif-lome-18

  • 2017-11-29-manif-lome-19

    2017-11-29-manif-lome-19

 

 

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: