Rencontre à Bruxelles, du Président Jean-Pierre FABRE avec l’Eurodéputé Louis MICHEL, le Conseiller du Président du Parlement Européen,M. Mario DAMEN, le Chef de division Afrique au Service Européenn pour l’Action Extérieure (SEAE), M. Hans Peter SCHADEK et Mme Carmen MAGARINOS, Desk Togo au SEAE.

FacebookTwitterGoogle+

COMMUNIQUE

 

En marge des travaux de la 39ème session de l’Assemblée Parlementaire des ACP, auxquels il a participé du 22 au 25 septembre 2015 à Bruxelles, le Président National de l’ANC, Jean-Pierre Fabre s’est entretenu, le vendredi 25 septembre 2015, avec l’eurodéputé Louis Michel, ancien commissaire européen au Développement, en présence de M. Mario Damen, Conseiller du Président du parlement européen, M. Martin Schultz empêché.

Dans la même journée, le Président Jean-Pierre Fabre a rencontré M. Hans-Peter Schadek, chef de division Afrique de l’Ouest au Service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE) et Mme Carmen Magarinos, Desk Togo au SEAE.

Ces rencontres, qui ont duré plus d’une heure chacune, ont permis à M. Fabre d’exposer à ses interlocuteurs la situation politique au Togo. Les points suivants ont été notamment abordés :

 

1-       L’élection présidentielle du 25 avril 2015.

M. Jean-Pierre Fabre a confirmé à ses interlocuteurs, le caractère frauduleux de cette élection qu’il considère comme un coup de force électoral dont il ne reconnait pas les résultats proclamés par la CENI et validés par la Cour Constitutionnelle.

Le Président national de l’ANC a remis à M. Louis Michel le mémorandum rendu public le 11 août 2015 par CAP 2015, et qui recense les graves irrégularités et fraudes commises par le régime RPT/UNIR.

 

2-       Les réformes prescrites par l’APG.

Le Président de l’ANC a insisté sur l’impérieuse nécessité de mettre en œuvre dans les plus brefs délais, les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales auxquelles le gouvernement s’est engagé devant la Commission de l’UE.

 

3-       Les élections locales.

Le Président de l’ANC a exprimé sa réprobation de l’attitude des autorités togolaises qui s’obstinent à refuser d’organiser les élections locales alors qu’elles se sont engagées devant la Commission de l’UE le 14 avril 2004, à « organiser les élections locales dans un délai d’un an ». Le Président de l’ANC a invité l’UE à user de son influence auprès des autorités togolaises pour les amener à respecter cet engagement.

 

4-        L’affaire des incendies des marchées de Kara et de Lomé.

M. Jean-Pierre Fabre a expliqué à ses interlocuteurs que l’opposition n’est impliquée ni de près ni de loin dans cette affaire. Et que dès lors, la détention de militants de l’opposition ainsi que les inculpations arbitraires de ses dirigeants sont des violations flagrantes des droits de l’homme, auxquelles la communauté internationale doit contribuer à mettre fin.

Monsieur Louis Michel s’est déclaré ‘’satisfait’’ de la rencontre et a indiqué qu’il fera au Président Schultz, un rapport complet sur l’entretien.

M. Hans-Peter Schadek, de son côté, a pris bonne note des préoccupations exprimées par le Président Jean-Pierre Fabre et a rappelé toute l’importance que l’UE accorde à l’approfondissement de la démocratie et du respect des droits de l’homme dans les pays ACP et singulièrement au Togo. Il a indiqué que la mise en œuvre des réformes politiques et l’organisation des élections locales sont les grands sujets au menu des discussions en cours avec le Togo.

 

Fait à Lomé, le 06 octobre 2015 

Le Vice-Président de l’ANC,

Signé

Patrick LAWSON-BANKU

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: