Message du Président National à l’occasion de la commémoration du 3ème anniversaire de la création de l’ANC

FacebookTwitterGoogle+

 

Message du Président National

à l’occasion de la commémoration du 3ème anniversaire de la création de l’ANC

 

Avant toute chose, nous nous inclinons respectueusement, devant la mémoire de tous nos camarades tombés au cours de notre longue mais noble lutte, avec une pensée toute particulière pour les camarades Etienne YAKANOU, Eric et Rosita ARMERDING, Ahli BRUCE, Mimounatou MOUSSA, Differnand DOSSOU, ainsi que les élèves Anselme SINADARE et Douti SINALENGUE. Nous nous souvenons d’eux avec émotion et respect, eux qui ont tant donné pour cette lutte, eux qui ont tout donné pour que triomphe l’idéal de liberté et de justice, l’idéal de l’ABLODE.

-        Chers Camarades membres du Comité Exécutif et du Bureau National de l’ANC,

-        Honorables Députés, membres du Groupe ANC-ADDI à l’Assemblée Nationale,

-        Chers Camarades Présidentes et Présidents des Fédérations, Sections et Sous-Sections de l’ANC,

-        Chers Collègues Dirigeants des partis et associations membres ou alliés du FRAC, du CST et de la Coalition Arc-en-ciel,

-        Camarades militantes et militants, sympathisantes et sympathisants de l’ANC, du FRAC et du CST,

-        Honorables invités,

-        Mesdames et Messieurs,

L’Alliance Nationale pour le Changement par ma voix, souhaite à vous tous une chaleureuse bienvenue à la Fête de l’ANC. Notre parti s’honore, une fois encore, de la présence d’éminentes personnalités, notamment les dirigeants de partis politiques et d’associations de la société civile, qui nous font l’amitié de communier avec nous au culte de circonstance et de partager ces quelques moments de retrouvailles à la Place du Changement.

Nous remercions le Comité d’organisation et tous ceux qui ont apporté leurs généreuses contributions au succès de toutes les manifestations ayant meublé la commémoration de ce 3ème anniversaire de l’ANC.

Nous saisissons l’occasion pour réitérer toute notre gratitude aux femmes togolaises dont nous saluons une fois encore l’engagement résolu, le courage et la disponibilité. C’est également le lieu de réitérer notre reconnaissance à la jeunesse de notre pays, vigilante, mobilisée et déterminée à mettre un terme à la dictature du RPT/UNIR/UFC.

-        Camarades membres du Comité Exécutif et du Bureau National de l’ANC,

-        Camarades Présidentes et Présidents des Fédérations, Sections et Sous-Sections de l’ANC,

-        Camarades militantes et militants de l’ANC,

-        Honorables invités,

-        Mesdames et Messieurs,

La présente édition de la Fête de l’ANC, nous la plaçons sous le double signe de la mobilisation générale pour les prochaines échéances électorales et de la solidarité avec les détenus politiques, dont nous exigeons la libération immédiate et sans condition.

En effet, alors qu’il est clairement établi que toutes les personnes détenues ou inculpées dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé, le sont sur la base d’accusations calomnieuses et de montages grotesques, plusieurs de nos Camarades continuent de croupir dans les geôles du régime RPT/UNIR/UFC.

C’est dans ces conditions effroyables qu’Etienne Yakanou a rendu l’âme, dans l’indifférence totale de ses geôliers ainsi que des autorités judiciaires, pourtant alertés par les appels de détresse de la famille et du Conseil de notre Camarade.

Aujourd’hui, si l’on ne prend garde, il n’est pas exclu que les personnes encore détenues subissent le même sort qu’Etienne Yakanou, vu que tous sans exception connaissent de sérieuses dégradations de leur état de santé, dues à leurs conditions de détention.

L’ANC en appelle donc à la mobilisation de toutes les forces démocratiques, des organisations de défense des droits de l’homme ainsi que des populations, pour qu’ensemble nous exigions et obtenions la libération de toutes les personnes arbitrairement détenues, ainsi que la levée de toutes les inculpations.

-        Camarades militantes et militants de l’ANC,

-        Honorables invités,

-        Mesdames et Messieurs,

Personne n’est dupe. L’opinion nationale aussi bien qu’internationale comprend que le but de cette vague d’arrestations arbitraires et d’inculpations fantaisistes est de permettre au régime en place de conserver indûment le pouvoir après avoir écarté de la compétition électorale, tous les adversaires politiques sérieux.

Nous constatons que malgré ces manœuvres sordides, malgré toutes les entraves, les invalidations abusives, les mesures discriminatoires et d’exclusion, les fraudes de toutes natures, notre parti en synergie avec le CST, a sollicité et obtenu suffisamment de suffrages pour être à nouveau représenté à l’Assemblée nationale après en avoir été exclu et pour constituer un groupe parlementaire après s’être vu refuser ce droit.

C’est le lieu de réitérer nos remerciements à l’ensemble des populations togolaises pour leur confiance et leur soutien. C’est le lieu de remercier également tous nos partenaires membres du FRAC et du CST, pour la solidarité et la cohésion qui ont prévalu face à un processus électoral vicié.

-        Honorables invités,

-        Mesdames et Messieurs,

À l’Assemblée nationale, l’action du groupe ANC-ADDI visera le bien-être et la sécurité des populations ainsi que la transparence et l’équité des élections. A cet effet, les députés de l’ANC et de l’ADDI œuvreront à l’amélioration et à la mise en œuvre consensuelles du cadre électoral et des réformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires à l’instauration de la démocratie, de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance dans notre pays, conformément à l’Accord Politique Global (APG) du 20 août 2006.

Au regard du nombre de suffrages portés sur ses listes, le groupe des partis politiques membres du CST est la force politique qui doit fédérer toutes les énergies et les bonnes volontés dans le pays aussi bien que dans la diaspora, en vue de réaliser l’alternance et le changement auxquels aspirent les populations togolaises. A cet égard, il nous appartient :

  • de préserver et de consolider la solidarité et la cohésion entre les membres du CST ;
  • de redoubler d’ardeur et d’intensifier la sensibilisation et la mobilisation de toutes les forces vives de la nation pour qu’elles s’approprient la juste cause que nous défendons ;
  • d’entretenir, d’intensifier, d’étendre et surtout, d’orienter les initiatives de mobilisation de manière à ne pas nous tromper de cible, de manière à ne pas perdre de vue l’objectif final.

L’ANC pour sa part, n’a de cesse d’œuvrer, depuis le FRAC jusqu’au CST, à la nécessaire synergie de toutes les forces vives en lutte pour le véritable changement.

Voilà pourquoi, du haut de cette tribune, nous appelons tout particulièrement : les fonctionnaires, les artisans, les travailleurs des secteurs public et privé, le corps enseignant et le corps médical, les forces de défense et de sécurité, les autorités religieuses et traditionnelles, les agriculteurs, les revendeuses des marchés, les commerçants, les élèves et étudiants, les syndicats et les associations de la société civile, les partis politiques, toutes les populations des villes et des campagnes, jeunes et moins jeunes, les compatriotes de la diaspora, à se mobiliser ensemble avec l’ANC, le FRAC et le CST, pour exiger la mise en œuvre consensuelle de réformes permettant l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles dans notre pays le Togo.

Nous voudrions en conséquence, inviter la communauté internationale à apporter toute son assistance au gouvernement et à la classe politique togolaise, pour la mise en place d’un processus de démocratisation à la base, qui passe par une organisation consensuelle des élections locales dans les meilleurs délais.

L’ANC veillera à ce que nos appels, porteurs de promesses pour le peuple togolais tout entier, soient entendus, compris et traduits dans les faits.

Que Dieu nous bénisse tous !                ABLODE ! ABLODE ! ABLODE GBADJA !

 

Fait à Lomé, le 13 octobre 2013

Le Président Jean-Pierre FABRE

Autres articles pouvant également vous intéresser: