MEETING DE LA FEDERATION ANC DU DEUXIEME ARRONDISSEMENT A DE LOME A KEGUE-ZOGBEDJI:

FacebookTwitterGoogle+

 

 MEETING DE LA FEDERATION ANC DU DEUXIEME ARRONDISSEMENT A DE LOME  

A KEGUE-ZOGBEDJI:

 

L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) appelle les populations de la Zone 1, notamment celles de Lomé-commune, à aller s’inscrire massivement sur les listes électorales. C’est dans ce cadre que la fédération ANC du deuxième arrondissement A de Lomé a organisé, le dimanche 18 janvier 2015,  un meeting de sensibilisation dans le quartier de  Kégué-Zogbédji.

Pendant toute la matinée du dimanche 18 janvier 2015, des véhicules sono ont circulé, avec distribution de flyers,  dans les rues de Kégué-zogbédji, invitant les populations à un meeting de quartier. Ils sont nombreux à avoir répondu à cet appel.  Dès 14h30, ils étaient là, hommes, femmes, enfants,  devant la Mosquée Tanko, pour écouter les responsables fédéraux du deuxième arrondissement A. Certainement, un peu déçus de ne pas voir leur leader, Jean-Pierre FABRE,  parmi les intervenants.

Après la prière par l’Imam AFFO et le mot de bienvenue par le Président de la sous-section de Kégué-Zogbedji, Kolani FENGBENE, les intervenants ont, pendant près de deux heures, délivré leurs messages.

 « 2015 est l’année  d’une échéance électorale  capitale. Elle sera celle de  l’alternance politique au Togo. C’est par votre mobilisation, vous  populations de Kégué-Zogbédji, que  la lutte que mènent CAP 2015 et l’ANC deviendra réalité. Pour ce faire, la jeunesse doit dire non à la précarité au Togo en choisissant le Changement incarné par  Jean-Pierre  FABRE,  candidat unique du CAP 2015 ». A déclaré, en substance, Jean EKLOU, Président de la Jeunesse de l’ANC (JNC).

 S’adressant  en Kotokoli à l’assistance,  Bodé TCHAKOURA du PSR l’a invitée à œuvrer de concert avec CAP 2015, pour l’alternance politique au Togo  en 2015.

Pour Ouro-Akpo TCHAGNAOU, député ANC,  la préfecture de Tchaoudjo est totalement abandonnée par le régime RPT/UNIR. La preuve, en cinquante années de règne sans partage des GNASSINGBE, seulement 12  Kotokolis ont été ministres de la République. Le député a alors invité tous les ressortissants de la préfecture de Tchaoudjo à soutenir le candidat de CAP 2015, Jean-Pierre FABRE : « Jean- Pierre FABRE, c’est le Changement. Avec lui, il  n’y aura plus place à la chasse aux sorcières. Jean-Pierre FABRE est également, et surtout,  un homme de parole.  Un homme qui fait ce qu’il dit et dit ce qu’il va faire.  Il est donc l’homme de la situation. Son seul défaut, c’est qu’il n’admet pas l’injustice. Donc, chers parents  Kotokolis, je vous invite à voir la grandeur de cet homme. Cet homme si différent de ceux du RPT/UNIR qui régentent ce pays depuis tant d’années, avec mensonges,  fausses promesses et  paroles non tenues.»

 Le député,  Alphonse KPOGO, quant à lui, est revenu sur  les  réformes  politiques dont la réalisation  pose un problème   à la majorité parlementaire  RPT/ UNIR. Elle  conditionne le vote de la proposition de loi de modification de la Constitution à  deux mandats  supplémentaires à Faure GNASSINGBE. Il est donc clair que c’est bien le RPT/UNIR  qui refuse les réformes et bloque les discussions depuis des années. Il  appelle les populations togolaises  à se mobiliser  derrière Jean- Pierre  FABRE pour mettre un terme à la dictature des GNASSINGBE en 2015.

S’adressant   aux femmes de confession musulmanes, Madame SAMARI Sirina a d’abord demandé aux hommes d’autoriser leurs épouses, sœurs et filles à rejoindre les structures de l’ANC et de les aider à jouer un rôle dans la cité. Puis aux femmes, elle a déclaré : « Mes chères sœurs, faire de la politique, être opposants,   n’est pas une maladie.  Au contraire, c’est  d’accepter d’être aux services des autres et  défendre en toute intégrité l’intérêt du peuple togolais. Rejoignez-nous pour libérer notre pays. ».

Prenant  la parole, en clôture de ce meeting, le Président de la Fédération, Eric DUPUY, a remercié l’auditoire pour sa disponibilité et l’a assurée de la présence du Président national de l’ANC, Jean-Pierre FABRE, lors du prochain meeting à Kégué-Zogbedji.  Puis, Eric DUPUY  a relevé les nombreux dysfonctionnements de la CENI. Dysfonctionnements qui ont fait l’objet d’un courrier de l’ANC, en date du 14 janvier 2015, au Président de cette institution chargée des élections.  Le Président fédéral a dénoncé et condamné  la précipitation avec laquelle la CENI organise la révision des listes électorales, notamment dans la zone 1 : « Malgré nos insistances, la CENI a décidé de commencer la révision des listes électorales  sans aucune sensibilisation. Pourtant, elle-même avait estimé,  nécessaires,  trois semaines de sensibilisation au minimum. Cette précipitation et ce refus de sensibiliser a pour but, nous le savons, de limiter le nombre des électeurs inscrits sur les listes  électorales des régions maritimes et des Plateaux, supposées favorables à l’opposition. Ne tombez pas dans ces pièges grossiers. Allez donc, vous faire inscrire dès mardi 20 janvier. Vous qui avez 18 ans depuis 2013, vous qui n’avez pas pu vous faire inscrire en 2013, vous  qui avez perdu votre carte d’électeur, vous qui avez déménagé, allez, vous faire inscrire.  Pour ceux qui ont leur carte d’électeur, allez vérifier si vous êtes bien sur les listes affichées dans les centres de recensement. »

Abordant les réformes politiques et en réponse à ceux qui s’étonnent de voir que l’ANC se préparerait pour la présidentielle de 2015, Eric DUPUY a déclaré : «  Dans toute la sous-région nous sommes, au Togo, le seul pays dont le chef d’Etat continue, contre la volonté d’une grande majorité du peuple,  à s’accrocher à une présidence à vie. Presque partout dans le monde, la limitation à deux mandats présidentiels est la règle. Nous devons donc nous battre pour les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales pour faire de notre pays, un pays moderne, un Etat de droit.  Pour permettre enfin au peuple togolais, seul détenteur de la souveraineté nationale,  de jouir pleinement de de privilège  et exercer son droit de choisir en toute liberté ses représentants à la tête de son pays.

A ceux qui disent que l’ANC se prépare pour la présidentielle de 2015, je dis que tout parti politique responsable a le devoir d’être prêt, à tout moment, pour les consultations électorales. Nous nous battons également pour cela depuis bientôt un an. C’est pourquoi nous demandons à nos militants, sympathisants, aux populations togolaises, de rester mobilisés, déterminés et vigilants dans les centres de recensement et dans les bureaux de vote le moment venu. »

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-01

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-01

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-02

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-02

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-03

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-03

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-04

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-04

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-05

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-05

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-06

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-06

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-07

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-07

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-08

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-08

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-09

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-09

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-10

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-10

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-11

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-11

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-12

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-12

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-13

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-13

  • anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-14

    anc-federation-2a-meeting-18-janvier-2015-14

Autres articles pouvant également vous intéresser: