Manifestation du FRAC à Lomé : Jean-Pierre FABRE appelle à une grande mobilisation contre le pouvoir de Faure

FacebookTwitterGoogle+

Manifestation du FRAC ce matin dans les rues de Lomé :

Jean-Pierre Fabre  appelle à une grande mobilisation contre le pouvoir de Faure.

Les Togolais sont encore descendus  nombreux, ce matin dans les rues de Lomé, pour protester contre le régime de Faure Gnassingbé et exiger le retrait immédiat du projet de loi liberticide de Pascal Bodjona qui a pour but de restreindre  les libertés de réunion et de manifestation publiques au Togo.

Malgré les intimidations et les provocations dont a été l’objet Jean-Pierre Fabre jeudi dernier à son domicile,  les militants et sympathisants du Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC) et du Parti des Travailleurs n’ont pas encore dit leur dernier mot. Ils sont plus nombreux, plus déterminés et décidés à accompagner l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et ses amis du FRAC jusqu’à l’alternance effective au Togo.

Ce matin, les manifestants munis de branchages ont crié des slogans hostiles au pouvoir RPT à travers les artères de la capitale avant de se retrouver, avec leurs leaders, à la plage de l’hôtel Palm Beach où s’est déroulé le traditionnel meeting clôturant la manifestation.

A tour de rôle, le responsable du Parti des Travailleurs et ceux  du FRAC se sont  succédé à la tribune pour dénoncer  le projet de loi Bodjona et lancer un appel à une grande mobilisation populaire pour mettre fin à la dictature militaire du régime  RPT.

Pour le leader du Parti Socialiste pour le Renouveau (PSR), Me.Abi Tchessa, l’heure n’est plus à un quelconque dialogue avec le RPT. « Nous ne voulons pas du RPT. Nous ne voulons pas de loi liberticide pour réglementer les manifestations publiques au Togo. Nous ne voulons pas nous asseoir dans un quelconque hôtel pour discuter avec le RPT. Le RPT doit quitter le pouvoir. Le peuple en a marre….», a-t-il déclaré avant de lancer un appel à la mobilisation de tous les Togolais pour mettre fin à ce régime..

Selon le Professeur Aimé Gogué,  leader de l’Alliance  pour la Démocratie et le Développement Intégral (ADDI), il est temps pour la jeunesse togolaise de se relever de sa torpeur et de sa résignation. Il  juge anormal le comportement de la jeunesse togolaise qui n’ose pas  réagir quand elle est opprimée et quand ses droits sont violés. A sont tour, Aimé Gogué  lance un appel à la jeunesse togolaises pour qu’elle se mobilise pour bouter Faure Gnassingbé et son clan dehors.

Dans son mot de clôture,  le leader de l’ANC, Jean-Pierre Fabre, a assuré qu’il n’est nullement inquiété ni par des provocations ni par les  intimidations dont il a été victime jeudi denier. Pour lui, les élections ne constituent pas la solution à la crise au Togo étant donné que le pouvoir RPT est incapable de s’inscrire  dans la logique de l’alternance politique. Raison pour laquelle, pour se maintenir à tout prix au pouvoir,  le RPT recourt systématiquement aux hold-up électoraux, aux massacres des populations aux mains nues ainsi qu’aux  violations de la Constitution et des lois de la République.

  • marche-frac-20110403-01

    marche-frac-20110403-01

  • marche-frac-20110403-02

    marche-frac-20110403-02

  • marche-frac-20110403-03

    marche-frac-20110403-03

  • marche-frac-20110403-04

    marche-frac-20110403-04

  • marche-frac-20110403-05

    marche-frac-20110403-05

  • marche-frac-20110403-051

    marche-frac-20110403-051

  • marche-frac-20110403-053

    marche-frac-20110403-053

  • marche-frac-20110403-06

    marche-frac-20110403-06

  • marche-frac-20110403-07-fabre

    marche-frac-20110403-07-fabre

  • marche-frac-20110403-071

    marche-frac-20110403-071

  • marche-frac-20110403-072

    marche-frac-20110403-072

  • marche-frac-20110403-09

    marche-frac-20110403-09

  • marche-frac-20110403-10

    marche-frac-20110403-10

  • marche-frac-20110403-11

    marche-frac-20110403-11

  • marche-frac-20110403-12

    marche-frac-20110403-12

  • marche-frac-20110403-13

    marche-frac-20110403-13

  • marche-frac-20110403-14

    marche-frac-20110403-14

Pour Jean-Pierre Fabre, « Plus question d’accorder de confiance à ceux qui renvoient arbitrairement les députés du Parlement,  à  ceux qui refusent de respecter les règles démocratiques .Nous devons les chasser du pouvoir… », c’est tout le peuple togolais qui doit rejoindre la lutte que mènent le FRAC et ses amis contre la dictature et pour un état de droit au Togo.

Pour terminer, le leader du FRAC a appelé les populations togolaises à des manifestations massives  pendant trois jours : jeudi, vendredi et samedi de la semaine prochaine.

Autres articles pouvant également vous intéresser: