Le FRAC appelle à des manifestations quotidiennes à compter de ce vendredi 18 mars 2011.

FacebookTwitterGoogle+

Les Premiers responsables du Front Républicain pour le Changement (FRAC) et le Parti des Travailleurs ont organisé, cet après-midi, au siège de l’ANC, une conférence de presse pour dénoncer et condamner la répression barbare de la marche pacifique de ce jeudi 17 mars 2011, faisant 52 blessés dont 7 dans un état grave.

Tour à tour, Jean-Pierre FABRE, Kofi YAMGNANE, Habi TCHESSA, Alphonse KPOGO et Claude AMEGANVI ont fait le point sur la situation dramatique que vivent les populations togolaises et ont condamné unanimement le projet de loi scélérat et liberticide que le pourvoir RPT tente de faire voter pour museler l’opposition démocratique et se maintenir au pouvoir contre la volonté du peuple togolais.

Les responsables du FRAC ont ensuite présenté leur compassion aux 52 blessés et leur soutien aux 54 personnes arrêtées dont l’Honorable député Robert Adeblewo OLYMPIO. Ils ont précisé que tout est mis en œuvre pour porter secours aux blessés et que les avocats sont constitués pour défendre les personnes arbitrairement arrêtées.

Pour terminer, le FRAC a appelé les populations togolaises à maintenir la pression par des manifestations quotidiennes à compter de ce vendredi 18 mars 2011 jusqu’au retrait total et sans condition de ce projet de loi liberticide rejeté par tout le peuple togolais.

Autres articles pouvant également vous intéresser: