L’ANC dénonce le renouvellement des délégations spéciales et exige l’organisation rapide des élections locales

FacebookTwitterGoogle+

N° 16-010/ANC/ VP-SG

DECLARATION

L’ANC dénonce le renouvellement des délégations spéciales et

exige l’organisation rapide des élections locales

Le régime RPT/UNIR s’obstine à refuser la mise en œuvre des réformes politiques et l’organisation des élections locales, et privilégie le maintien et le renouvellement des délégations spéciales, en dépit de tous les rappels et sollicitations, ainsi que des nombreux engagements pris et réitérés par le gouvernement devant la nation togolaise et la communauté internationale.

L’inexistence au Togo, depuis 1987, de collectivités territoriales librement administrées par des conseils élus au suffrage universel est une violation flagrante de l’article 141 de la Constitution.

En outre, la mise en place ou le renouvellement des délégations spéciales viole plusieurs aspects de la loi sur la décentralisation, notamment les conditions de nomination des délégations spéciales, la durée de leur mandat, leur composition et leurs pouvoirs.

L’ANC dénonce et condamne fermement le maintien et le renouvellement des délégations spéciales.

L’ANC exige la mise en œuvre diligente des réformes politiques et l’organisation rapide des élections locales qui permettront aux populations de choisir librement les hommes et les femmes appelés à conduire la destinée des collectivités territoriales que sont les communes, les préfectures et les régions.

Notre pays serait ainsi à l’abri de la gestion calamiteuse que les projets d’extension des aires de faune ont connue récemment dans les préfectures et communes des régions de la Savane et de la Kara et qui ont dégénéré en tueries perpétrées à Mango par des militaires.

C’est le lieu de fustiger une fois encore la militarisation du pays, avec la nomination récente de militaires à la tête de plusieurs préfectures.

Dans l’intérêt de la promotion de la démocratie à la base et dans le but d’impliquer pleinement les populations togolaises dans le développement économique et social des collectivités territoriales, l’ANC exige l’élaboration d’un calendrier et d’un chronogramme consensuels, pour la préparation et l’organisation effective et rapide des élections locales.

Fait à Lomé, le 10 février 2016

Pour le Bureau National

Le Vice-Président

Signé

Patrick LAWSON-BANKU

Autres articles pouvant également vous intéresser: