La vie sociopolitique actuelle au Togo : Deux spectacles qui en disent long

FacebookTwitterGoogle+

 

« Les faits sont les faits ; hors d’eux tout est chimère »

 Jean Bidault

 

Le RPT (Rassemblement du Peuple Togolais) a changé de peau le samedi 14 avril 2012. Ce jour-là, le serpent RPT a mué. Mais le flibo (la vipère) qui a mué s’appelle toujours flibo et non togbé-dangbé !(le python). La mue ne supprime nullement le foudroyant venin du flibo

Mais le RPT veut qu’on l’appelle maintenant « UNIR » (Union pour la République). Or, comment un parti politique qui, au terme de 43 (quarante-trois) longues années, n’a guère réussi à « rassembler », peut-il aujourd’hui « unir » ?! En effet, selon le vieux dicton de chez nous, « Avant de se coucher, il faut d’abord s’asseoir »

Toujours est-il qu’immédiatement après sa mue, le « RPT » devenu « UNIR », avant même d’obtenir son récépissé, a inondé la Terre de nos Aïeux de géantes photographies dont certaines – pour cause métalliquement … encadrées – de Faure Gnassingbé. De photographies énormes qui, indubitablement, ont dû coûter aux contribuables togolais des sommes astronomiques. Et ce, en dépit de la paupérisation  ô combien avérée desdits contribuables ! Paupérisation opérée, de propos délibéré, précisément par la cynique oligarchie clanique gnassingbéenne. Cependant que nous ne sommes point en campagne électorale !

Ce qu’il faut surtout savoir au sujet de ces photographies, c’est qu’elles provoquent, à la vue du citoyen togolais lambda, le rejet instinctif, le détournement furtif du regard, le dégoût à peine voilé à vrai dire … Au demeurant, Faure Gnassingbé aurait-il eu besoin de joncher notre pays (de Lomé à Cinkassé) d’une telle quantité de ses images s’il avait réellement, une seule seconde, la moindre conviction que le Peuple togolais le porte joyeusement dans son cœur ?! Au lecteur de bien vouloir répondre à cette interrogation !

Á ce désolant spectacle, il convient d’opposer l’accueil massif, vibrant, chaleureux, enthousiaste, militant et spontanément réservé à M. Jean-Pierre Fabre : Président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), rentré de France en début de soirée de jeudi 10 mai 2012.

Toux ceux qui ont vécu cet événement s’accordent à reconnaître que ce fut extraordinaire !: une foule immense, plus immense encore que lors des marches de samedi de ce parti politique. Et de s’exclamer : « de 18H30 à 21h30 (trois bonnes heures de temps) entre l’aéroport de Lomé et le domicile de Jean-Pierre Fabre à Kodjoviakopé ! » Á cet égard, notons qu’aucun tapage médiatique n’avait été orchestré pour annoncer ce retour de notre jeune leader !

Oui ! « Les faits sont les faits ; hors d’eux tout est chimère ». [Jean Bidault, (in revue Union Française et Parlement, n°94, mai 1958)].

Non ! Nul peuple au monde ne veut être gouverné comme au temps de Mathusalem ! Les peuples, au XXIe siècle, aspirent ardemment à pouvoir choisir, eux-mêmes, les dirigeants qui leur conviennent. Que cela plaise ou non aux Faure Essozimna Gnassingbé et consorts, c’est la même chose !

Alors donc, ANC, FRAC (Front Républicain pour l’Alternance), CST (Collectif « SAUVONS LE TOGO! »), toujours en avant !

Par notre Foi, notre Courage et nos Sacrifices, la Démocratie Vaincra sur la Terre de nos Aïeux !

Fait à Lomé, le 13 mai 2012

Godwin Tété

Autres articles pouvant également vous intéresser: