La jeunesse togolaise a démontré qu’elle n’est nullement fatiguée, nullement découragée, nullement démobilisée, nullement déçue par la politique.

FacebookTwitterGoogle+

Vive la jeunesse togolaise

 

Par sa présence massive au meeting organisé par la Jeunesse  de l’ANC (JNC),  à Kondjindji ce samedi 28 décembre 2019,   la jeunesse togolaise à travers celle de la capitale a démontré qu’elle n’est nullement fatiguée, nullement découragée, nullement démobilisée, nullement déçue par la politique,  comme le prétendent certains esprits chagrins.

Ce 25ième meeting  s’inscrit dans un  vaste  programme d’activités de sensibilisation et d’information  de la JNC, validé par le Bureau National en Octobre 2019, au lendemain du 3ième congrès ordinaire de l’ANC. Le Président National de l’ANC, Jean-Pierre FABRE, par sa présence, a tenu à saluer le courage et la détermination de cette jeunesse qui n’entend pas baisser les bras devant les menaces, la médisance, les dénigrements et les trahisons.

Pendant près d’une heure,   les groupes organisés de Taxis- Moto (ACTM, IVZ et MSAO), Madame KUEVI Ayélé dite Taméa, Madame Nadia TOURE et Messieurs AGBETI et AZIAMOIN, se sont succédés sur le podium  pour appeler à la mobilisation et  au soutien sans faille de la candidature de Jean-Pierre FABRE à la présidentielle de 2020.

Prenant la parole, en clôture de ce meeting, le Président  Jean-Pierre FABRE a remercié la jeunesse togolaise et a salué son courage et sa détermination avant de revenir longuement sur la recomposition de la Cour Constitutionnelle en  conformité avec la Constitution en en vigueur : « à deux mois de la présidentielle, la composition de la Cour Constitutionnelle n’est toujours pas conforme à la Constitution. En effet, la révision constitutionnelle de mai 2019 ayant supprimé l’article 155, disposition transitoire permettant à l’Assemblée nationale de nommer les membres du sénat en attendant la mise en place de celui-ci, la nomination des membres de la Cour Constitutionnelle par le Sénat ne peut s’opérer que par le Sénat lui-même. On entend parler, par-ci et par-là de quorum. Quorum par rapport à quelle composition de la Cour Constitutionnelle ?  Alors que la recomposition de la Cour Constitutionnelle n’est toujours pas effective, ce qui ne permet  aux candidats  ni de faire le dépôt de leur  signature  à la Cour Constitutionnelle, ni de se faire examiner par le collège des trois (03) médecins assermentés désignés par la Cour Constitutionnelle, dans un communiqué en date du 13 Décembre 2019, la CENI qui a la charge d’organiser la prochaine élection présidentielle dont le premier tour est fixé au 22 Février 2020,  fait connaître aux candidats les éléments que doivent contenir les dossiers de candidatures ainsi que la période de dépôt des candidatures fixée au 27 Décembre 2019 aux heures d’ouverture indiquées jusqu’au 08 Janvier 2020 à minuit. »

Par ailleurs, le Président Jean-Pierre a saisi l’occasion pour dissiper tout malentendu relatif à sa rencontre à son domicile, le dimanche 16 décembre 2019,  avec Monseigneur KPODZRO.  Il ne s’agit nullement d’une réunion en tête à tête, mais en présence de son accompagnateur, Monsieur  Marc MONDJI, de la Vice-présidente  de l’ANC, Maître Isabelle Manavi  AMEGANVI, de ses Conseillers Spéciaux Maître Adama Ruben DOE-BRUCE et Eric DUPUY.  Le seul et unique objet de cette démarche aux dires du prélat, c’est : « de demander à Jean-Pierre FABRE et à son parti,  l’ANC, le plus grand parti de l’opposition, le parti le mieux organisé, le mieux  implanté et le plus écouté sur le plan national, de le soutenir  dans cette mission qui lui est confiée par Dieu, celle de désigner un candidat unique de l’opposition. En contrepartie, Jean-Pierre FABRE est assuré d’avoir un poste dans le futur gouvernement… ».   Devant un tel aplomb, que répondre ?

Le Président Jean-Pierre FABRE a tenu à rassurer l’assistance en précisant que la surprise passée, les membres de sa délégation et lui-même,  tour à tour, ont remercié  Monseigneur KPODZRO  pour son initiative et  lui ont rappelé  le fonctionnement d’un parti politique, notamment en ce qui concerne la désignation d’un candidat à d’aussi hautes responsabilités.  En effet, à l’ANC, la désignation d’un candidat à une élection présidentielle est du seul ressort du Congrès, organe suprême du parti.

Puis il a confié que quelques jours après, une délégation de l’ANC conduite par sa Vice-Présidente, Maître Isabelle Manavi  AMEGANVI, s’est rendue chez Monseigneur KPODZRO pour le remercier et  lui signifier que sa proposition est jugée irrecevable par les instances du parti.

Pour terminer, le Président Jean-Pierre FABRE a appelé la jeunesse  et le peuple togolais tout entier à la mobilisation et à la détermination pour défendre le vote du peuple togolais  pour l’alternance politique au Togo.

  • 2019-12-28-meet-jnc-01

    2019-12-28-meet-jnc-01

  • 2019-12-28-meet-jnc-02

    2019-12-28-meet-jnc-02

  • 2019-12-28-meet-jnc-03

    2019-12-28-meet-jnc-03

  • 2019-12-28-meet-jnc-04

    2019-12-28-meet-jnc-04

  • 2019-12-28-meet-jnc-05

    2019-12-28-meet-jnc-05

  • 2019-12-28-meet-jnc-06

    2019-12-28-meet-jnc-06

  • 2019-12-28-meet-jnc-07

    2019-12-28-meet-jnc-07

  • 2019-12-28-meet-jnc-08

    2019-12-28-meet-jnc-08

  • 2019-12-28-meet-jnc-09

    2019-12-28-meet-jnc-09

  • 2019-12-28-meet-jnc-10

    2019-12-28-meet-jnc-10

  • 2019-12-28-meet-jnc-11

    2019-12-28-meet-jnc-11

  • 2019-12-28-meet-jnc-12

    2019-12-28-meet-jnc-12

Autres articles pouvant également vous intéresser: