La coalition de l’opposition répond au Ministre de l’Administration Territoriale

FacebookTwitterGoogle+

CAP 2015- Groupe des six- PNP-Santé du Peuple-CAR

 

 

 

                                                                       Lomé, le 16 Octobre 2017

 

A         Monsieur le Ministre

de l’Administration territoriale,

de la Décentralisation et des Collectivités locales

 

Monsieur le Ministre,

Par décision numéro 0010 en date du 13 octobre 2017, vous avez cru devoir interdire les marches pacifiques que la Coalition de l’Opposition démocratique organise les 18 et 19 Octobre 2017 et nous proposer la programmation desdites marches aux 21 et 22 octobre 2017. Vous semblez  justifier cette décision par le fait qu’au cours de la séance de travail que vous avez eue les 9 et 12 octobre 2017 avec les responsables de notre commission d’organisation, ces derniers n’ont pas pris l’engagement de prendre les mesures pour éviter que des dérapages qui auraient été relevés lors de la marche du 5 octobre 2017 ne se reproduisent au cours des prochaines marches.

Ainsi que nous vous l’avons relevé au cours de la nouvelle séance de travail que nous avons eue avec vous ce jour, vous ne disposez d’aucun élément irréfutable prouvant que les dérapages auxquels vous faites allusion soient le fait de militants de la Coalition. En revanche, nous vous avons indiqué que la Coalition a de bonnes raisons de penser que ces dérapages ont plutôt été commis par des miliciens proches du pouvoir et qui ont infiltré notre manifestation dans le seul but de mettre ces voies de faits sur le dos de l’Opposition.

Du reste, vous évoquez dans votre décision les enquêtes diligentées par les forces de l’ordre et dont les résultats attendus devraient permettre « d’identifier les manifestants qui se sont rendu coupables de ces troubles à l’ordre public, en vue de les traduire devant les tribunaux ». Il nous semble dès lors, surprenant qu’avant même de connaître les résultats de cette enquête, vous en tiriez des conséquences pour justifier votre décision. Au regard de ce qui précède et, considérant que la loi n’habilite aucune autorité administrative à prendre une telle décision, la Coalition des Forces démocratiques tient à relever le caractère illégal de votre décision et vous indiquer par conséquent, qu’elle maintient ces marches des 18 et 19 octobre 2017.

La Coalition voudrait saisir l’occasion de cette correspondance pour porter à votre connaissance des informations qui circulent de façon récurrente à propos de miliciens qui seraient recrutés dans le but de perpétrer, lors des prochaines marches, des violences qui seront ensuite imputées à l’Opposition.

Il est cité dans ce sens, un groupe recruté par les sieurs Théophile BALLSAM et Marc AWESSO et un autre groupe commandé par le sieur Claude MONTCHO qui était à la tête du groupe qui avait déjà perpétré des actes de violence lors  d’une manifestation de l’Opposition en septembre 2012 dans le quartier Adéwi.et qui est revenu en besogne en tabassant les militants de l’Opposition au carrefour du Bar 3K lors de la marche du 5 octobre dernier.

C’est dans le même ordre de comportement qu’un autre groupe d’activistes proches du pouvoir diffuse largement depuis deux jours, une fausse information selon laquelle le député Jean KISSI et M. Bruno AGBOYIBO disposeraient d’un groupe de voleurs, pilleurs et drogués qui possèderaient des armes de petits calibres, des haches et des coupe-coupe dans le but de semer du désordre et voler les commerçants pour financer l’Opposition.

Tous ces éléments semblent participer d’un plan d’intimidation et viennent confirmer les rumeurs de menaces qui planent sur la vie de certains leaders de l’Opposition et d’une volonté manifeste de transformer les marches des Forces démocratiques en un champ de désolation.

Vous remerciant d’avance pour l’attention que vous porterez à ces informations et les dispositions que vous prendrez afin de garantir la sécurité de ses manifestations pacifiques, la Coalition de l’Opposition vous prie d’agréer l’expression de ses sentiments distingués.

 

Ont signé pour la Coalition de l’Opposition :

 

 

Antoine FOLLY        Pr Aimé GOGUE        Ouro-DjikpaTikpi          Jean KISSI

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: