Jean-Pierre Fabre mobilise les populations pour le sit-in du Collectif « Sauvons le Togo » les 21, 22 et 23 août prochains

FacebookTwitterGoogle+

Marche du FRAC samedi à Lomé

Jean-Pierre Fabre mobilise les populations pour le sit-in du Collectif « Sauvons le Togo »  les 21, 22 et 23 août prochains

 

Le Front Républicain pour l’Alternance et le Changement (FRAC)  a tenu une fois encore sa traditionnelle marche de protestation et de mobilisation samedi à Lomé.  Cette manifestation était attendue en raison du  désaccord entre les organisateurs et le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile sur l’itinéraire de la marche. Finalement, les organisateurs pour éviter les affrontements ont changé d’itinéraire.  Le pouvoir a, de son côté, positionné un impressionnant attirail de répression des forces de l’ordre à la hauteur de la Place Anani Santos.  Parti du Rond-point Tokoin Trésor, les manifestants ont sillonné l’Avenue de la Libération, passés par le Carrefour Tokoin Ramco, Shell le Togo et la Fontaine Lumineuse avant d’aboutir à la de  Place Anani Santos où les échauffourées ont été évitées de justesse.  Certains manifestants ayant décidé de prendre par la rue menant à Christ Rédempteur. Mais grâce à la vigilance de la sécurité interne de l’ANC, tous les manifestants ont été contraints d’emprunter l’Avenue du 24 Janvier , passés par la boutique S3G et l’hôtel  Palm Beach avant de chuter à la « Place du Changement »  pour le grand meeting de mobilisation.

Jean-Pierre Fabre a au cours de ce rassemblement appelé les  populations »  à « sortir massivement » pour les marches des 21, 22 et 23 août du Collectif « Sauvons le Togo ». « Nous appelons les populations à répondre massivement à l’appel du Collectif à manifester les 21, 22 et 23 août. L’actuel régime ne peut partir que par la mobilisation populaire. Nous voulons au moins un million de personnes les 21, 22 et 23 août à Déckon », a-t-il déclaré.

Le président de l’ANC n’a pas manqué de placer quelques mots sur la nouvelle coalition « Arc-en-ciel ». « Je suis membre d’un collectif dénommé « Sauvons le Togo ». Je suppose que toute entité, toute structure qui veut militer pour sauver le Togo doit appartenir au Collectif « Sauvons le Togo ». Je ne veux pas me lancer dans l’évaluation ou les raisons qui ont poussé d’autres à créer une autre coalition », a indiqué Jean-Pierre faire qui ajoute : « je ne suis pas gêné par cette coalition ». Il a également rendu hommage à l’ancien président ghanéen John Atta Mills enterré ce week-end à Accra.

Me Abi Tchessa, Secrétaire Général du PSR, qui est également intervenu lors de ce meeting, est passé à la critique du pouvoir du RPT-UNIR et l’interdiction du meeting du CST à Kara par les milices du pouvoir. « C’est faux quand ils disent que Kara est leur fief ; Kara est leur honte et ils le verront dans les prochaines semaines. Kara n’a jamais été pour eux, Kara a été toujours pour le changement », a-t-il indiqué.

Il y a eu également l’intervention de Me Isabelle Ameganvi sur l’affaire Pascal Bodjona. L’avocate a expliqué que l’ex-ministre d’Etat a frôlé la prison le vendredi soir. « Nous connaissons tous le fond de ce problème », a-t-elle laissé entendre sans  toutefois donner des détails sur l’audition de l’ancien ministre de l’Administration Territoriale.

Warren W.

Le Correcteur N° 367 du 13 août 2012

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: