Halte à la partialité de la HAAC

FacebookTwitterGoogle+

POINT DE PRESSE 

Déclaration liminaire 

Halte à la partialité de la HAAC

 

Dans le cadre de la diffusion et de la publication, dans les médias publics, des messages des candidats à l’élection présidentielle du 25 avril 2015, la HAAC (Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication) refuse de publier, dans l’édition du 16 avril 2015 de Togo-Presse, le deuxième message de Jean-Pierre Fabre, candidat de CAP 2015.

Pour la HAAC, ce message ne contribue pas à l’apaisement social et ne respecte pas les règles de la campagne électorale, en son passage suivant :

“Il s’agit de la destruction par qui vous savez des deux centres d’approvisionnement des familles et des populations, les marchés de Lomé et de Kara. Ils ont voulu attribuer aux membres de l’opposition, dont moi-même, la  responsabilité de ces actes criminels contre l’économie et contre les femmes de notre pays dont le dynamisme est salué par toute la sous région”.

CAP 2015 juge cette censure inacceptable et estime que les propos de son candidat ne sont en rien « diffamatoires, injurieux et calomnieux vis à vis des autres concurrents et/ou de leur parti politique », comme le prétend la HAAC.

CAP 2015 considère que ces déclarations ne sont que l’expression de la réalité de ce qui se passe dans cette triste et lugubre affaire des incendies de Lomé et de Kara, où plusieurs dirigeants de l’ANC et du CST sont encore injustement et arbitrairement détenus et d’autres, dont Jean-Pierre FABRE lui-même, sont toujours inculpés.

CAP 2015 saisit l’occasion pour dénoncer et condamner fermement la partialité et les pratiques discriminatoires de la HAAC qui avait déjà tenté de censurer abusivement le premier message du candidat Jean-Pierre FABRE.

Pendant que la HAAC censure et refuse la publication du message du candidat de CAP 2015 dans Togo-Presse, sur la télévision publique TVT, le candidat d’UNIR présente le sien sous la forme d’un documentaire qui fait apparaître des lieux publics, des symboles de la République, la Colombe de la Paix, etc., pourtant interdits par les règles de la HAAC.

Dans cette période sensible de l’histoire de notre pays, CAP 2015 et son candidat demandent à cette institution de jouer pleinement et efficacement son rôle, en faisant preuve de responsabilité et d’équité dans l’accès des candidats aux médias publics.

CAP 2015 exige la reprise et la publication intégrale du deuxième message de son candidat Jean-Pierre Fabre et prend à témoin la communauté internationale ainsi que les observateurs déjà présents à Lomé.

CAP 2015 et son candidat Jean-Pierre Fabre invitent les populations togolaises à la vigilance et à la mobilisation contre l’arbitraire.

Fait à Lomé, le 17 avril 2015

Pour CAP 2015

La Vice-Président de l’ANC

Directeur de Campagne de CAP 2015

 

 

   Patrick LAWSON-BANKU

 

 

Ampliations :                                                                                                                     

Candidats                                                                                                                          

Corps diplomatique                                                                                                       

Président en exercice de la CEDEAO                                                                             

Délégation de la Francophonie au TOGO

Observateurs

Confessions religieuses et ODDH

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: