Grand meeting de l’ANC à Agbavi dans les Lacs

FacebookTwitterGoogle+

Le dimanche 18 mars 2012, s’est tenue à Agbavi, Section d’Agbodrafo, la réunion mensuelle du Bureau Fédéral élargie aux Présidents, Secrétaires et Coordinateurs des six Sections de la Fédération ANC des Lacs.

En marge de cette réunion mensuelle, le Bureau fédéral a organisé, dans l’après-midi, un grand meeting d’information et de sensibilisation à Agbavi avec la participation du Président National de l’Alliance National pour le Changement (ANC).

Arrivés à Agbavi vers 15h, le Président National, Jean-Pierre Fabre et une forte délégation du Bureau National ont été accueillis par une foule en liesse. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que le leader de l’ANC a salué les populations venues nombreuses le voir et lui témoigner leur soutien.

Après la prière de circonstance et l’hymne nationale chantée en chœur, Madame Marcelline Segbedji-Sodji, Présidente de la Section d’Agbodrafo et Monsieur Georges Latévi Lawson, Président de la Fédération des Lacs,  ont tour à tour souhaité la bienvenue au Président National et à sa délégation, puis les ont remercié pour avoir accepté d’honorer de leurs présences cette manifestation.

Se sont ensuite succédés à la tribune, les députés ANC , Olivier Amoussouvi Kpadénou, Mana Sokpoli, Présidente des Dames de l’ANC (DNC), Isabelle Manavi Djigbondi Améganvi, deuxième Vice-présidente, et Patrick Lawson, premier Vice-président. Les interventions ont porté sur la crise qui a conduit à la création de l’ANC, les objectifs de l’ANC, l’exclusion des neuf députés de l’ANC de l’Assemblée nationale et les décisions de la Cour de justice de la CEDEAO, la situation dramatique dans laquelle le régime RPT a plongé notre pays et la campagne de désinformation, d’intoxication et d’achats de consciences menée à travers le pays par Gilchrist Olympio.

Pour sa part, Jean-Pierre Fabre a, pendant plus d’une heure et trente minutes, dénoncé la politique catastrophique du régime RPT faite de pillages systématiques des richesses nationales et de violations des droits de l’Homme, de la Constitution et des lois de la République. Rappelant les périodes récentes pendant lesquelles les activités de l’ANC étaient interdites sur toute l’étendue du territoire national et les militants pourchassés, arrêtés, gazés et battus, le Président National a appelé les forces de l’ordre au respect scrupuleux de la loi, notamment de la Constitution en son l’article 21.

Le leader de l’ANC est ensuite revenu très longuement sur les discussions Gouvernement, RPT et l’opposition parlementaire (ANC/CAR) et sur la dernière décision de la CEDEAO qui réaffirme que les neufs députés n’ont jamais démissionné. Sur ce dernier point, Jean-Pierre Fabre a appelé les populations des Lacs à une grande mobilisation pour exiger le retour à l’Assemblée Nationale des neufs députés  révoqués  de leurs mandats parlementaires.

Jean-Pierre Fabre a conclu son allocution en appelant les populations togolaises à la vigilance, à la mobilisation et à la détermination pour la libération et la reconstruction de notre pays.

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

  • SONY DSC

    SONY DSC

Autres articles pouvant également vous intéresser: