CAP 2015 dénonce le coup de force du régime RPT/UNIR qui cherche par tous les moyens à imposer sa stratégie de fraudes pour le scrutin présidentiel.

FacebookTwitterGoogle+

CAP 2015 dénonce le coup de force du régime RPT/UNIR

qui cherche par tous les moyens à imposer sa stratégie de fraudes pour le scrutin présidentiel.

A la sortie de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle session parlementaire de ce mardi 07 avril 2015, Isabelle Manavi AEGANVI , Présidente du groupe parlementaire ANC, a tenu à faire point sur la réunion du Comité de suivi de l’élection présidentielle de ce jour, à la primature  en présence de Premier Ministre et de toutes les parties prenantes au processus électoral.  Elle a déploré la façon cavalière avec laquelle le Premier Ministre a mis fin à cette réunion, arguant qu’il devait se rendre à la cérémonie de l’Assemblée nationale.

En ce qui concerne  le fichier électoral, Me Isabelle Manavi AMEGANVI, Présidente du Groupe parlementaire ANC, a précisé que les experts de l’OIF ont décelé plusieurs irrégularités estimées à plus de 85 000  inscriptions frauduleuses qui ont été supprimées mais qu’il en existe toujours : « Cependant il reste encore de nombreux cas de fraudes que les experts n’ont pas pu rectifier ou corriger ». « Nous avons également, au cours de la rencontre, exprimé notre inquiétude et notre indignation quant au  Système unifié de collecte et de centralisation pour les élections et les statistiques (SUCCES) proposé par des techniciens véreux et soutenu par les membres RPT/UNIR de la CENI. Ce système de collecte et de proclamation des résultats  viole le code électoral en ses articles 102 et 103.» a-t-elle ajouté avant de fustiger les manœuvres de la CENI  (RPT/UNIR) visant à donner un  avantage à leur candidat avec la modification unilatérale du positionnement des candidats sur le bulletin de vote : « la majorité UNIR à la CENI vient d’adopter un positionnement horizontal des candidats au détriment du positionnement vertical habituel pour annihiler l’effet du tirage au sort, devant huissier, qui a mis Faure Gnassingbé en dernière position. Pourquoi alors un tirage au sort quand on sait que le RPT/UNIR est prêt à tous les coups de force pour avantager son candidat afin qu’il se maintienne indéfiniment  au pouvoir ?  Soyez assurés que CAP 2015 continuera à se battre jusqu’à l’obtention du bulletin vertical auquel les Togolais sont habitués. C’est scandaleux de voir que le Premier Ministre, président du Comité de suivi, sensé aider à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les représentants des candidats,   fuit  ses responsabilités,  se cachant derrière  le fait que le temps imparti pour les discussions est épuisé et qu’il doit honorer de sa présence l’ouverture  de la nouvelle session parlementaire de cet après midi. Voilà que nous sommes  à la fin de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle session parlementaire et le Premier Ministre n’est toujours pas là.  On comprend aisément  le rôle qui est le sien dans ce comité de suivi».

Autres articles pouvant également vous intéresser: