Aucun Togolais ne peut être privé du droit d’entrer au Togo ou d’en sortir (art. 22, al. 2 de la Constitution)

FacebookTwitterGoogle+

 

19-016/ANC/ VP-SG

 

COMMUNIQUE

Relatif au retour de l’ancien ministre Esso Akila François BOKO

 

L’ANC apprend que l’ancien ministre de l’intérieur du Togo, M. Esso Akila François BOKO, a été empêché, de prendre l’avion ce jeudi matin 28 mars 2019, au départ de Roissy Charles de Gaule à Paris, pour Lomé.

Les autorités togolaises auraient demandé à la Compagnie Air France de ne pas embarquer l’ancien ministre, au risque de voir interdire l’atterrissage de son avion à Lomé.

L’ANC dénonce et condamne la volonté du régime RPT/UNIR d’empêcher le retour des Togolais qui ont dû quitter leur pays pour des raisons politiques. De nombreux Togolais sont encore contraints à l’exil ou à la clandestinité malgré la liberté d’aller et venir reconnue à tous.

L’ANC appelle le gouvernement togolais au respect scrupuleux de la Constitution qui dispose en son article 22, alinéa 2 : « Aucun Togolais ne peut être privé du droit d’entrer au Togo ou d’en sortir. »

 

 Fait à Lomé, le 28 mars 2019

Pour le Bureau National

Le Vice-Président

 

Signé

 

Patrick LAWSON-BANKU

Autres articles pouvant également vous intéresser: