2020… La Bona Fide (Pierre S. Adjété)

FacebookTwitterGoogle+

2020… La Bona Fide

 

Il faut arriver à matérialiser l’opposition togolaise pour mieux en appréhender sa valeur ainsi que sa substance en partie par million de ses composantes. Le parti politique le plus organisé de cette touffe, et le mieux structuré au Togo, l’Alliance nationale pour le Changement (ANC), annonce la tenue de son deuxième Congrès ordinaire, à Lomé, vendredi et samedi, 18 et 19 octobre 2019. Nul doute que les décisions de l’ANC porteront sur l’horizon 2020, notamment les élections présidentielles. Avec une obligation républicaine toutefois : que cette grande capacité d’organisation soit nourrie par une stratégie politique convaincante, face à la réalité des élections au Togo.  

Sur cette « Terre de nos Aïeux », l’on se plaît à ignorer la réalité de la lutte pour la conquête de notre Dignité : lorsque cette réalité de terrain est en conflit avec les soubresauts et caprices de la multitude d’acteurs, c’est la réalité du terrain qui a toujours tort, malheureusement. Tout cela doit pouvoir changer, et chaque entité doit pouvoir reconnaître sa place, ses forces et ses faiblesses. Car, et nous le savons depuis des siècles : « si l’on juge des corps à leurs mouvements, c’est aussi de cette façon qu’on juge des traits du caractère. » L‘inertie ou la désertion du champ d’action n’est donc pas une variable de compétence politique.

Depuis les ambitions infalsifiables d’ABLODÉ, le défi des élections, le défi de toute élection, n’est aucunement la non-conscience des citoyens sur “Qui voter”, “Quoi voter” ou encore sur “Pourquoi une alternance vaut mieux que tout statu quo sclérosant et paralysant” d’hier à aujourd’hui.  De toutes les occasions, les populations togolaises ont toujours su : pour qui voter, pourquoi et comment voter face à toutes les embûches inimaginables qui entourent les élections au Togo.

Sur cette « Terre de nos Aïeux » que nous avons le devoir de laisser en mieux aux générations futures, le devoir inaltérable d’un si grand parti politique comme l’ANC est de renouveler la promesse efficace et fructueuse de nos devanciers, en faire un #ABLODÉ2020, au moyen d’une capacité minimalement double : rester ouvert aux autres forces et entités démocratiques de Bona Fide, l’indispensable bonne foi éthique régie par des règles transparentes; asseoir une stratégie de revendication de la victoire du Peuple togolais ou une méthodologie de résistance intérieure et extérieure. Au Togo, nous sommes fatigués du genre d’État asservi par des conservateurs qui n’en ont que pour leur pouvoir d’oppression de leurs compatriotes.

Les élections comme refrain démocratique

En aucun cas, il ne s’agit et il ne saurait être question de déserter les chemins des élections présidentielles en 2020 : en quête de dignité, nul Peuple ne peut cracher sur les rendez-vous électoraux auxquels il est convié, même par l’imposteur. Toujours et toujours, il faut y aller et redire la même soif de liberté.

En aucun cas, les femmes et les hommes du Togo ne pourront se permettre de déserter des occasions politiques pour exprimer et répéter les aspirations profondes qui sont les leurs, aidés en cela par la fidélité, la constance et la détermination qu’ils ont su trouver dans le parti qui incarne le mieux, sans dispersion, leur désir de retour à la République au Togo.

En aucun cas, les Peuples ne renoncent à leur dignité. Mieux encore, ils savent prendre soin de leur distincte situation en répétant leur soif de liberté à toutes les occasions et aux côtés de l’entité politique qui leur inspire meilleure confiance. Ainsi, les Peuples ne perdent jamais espoir puisqu’ils restent maîtres du temps qui passe et repasse jusqu’à leur victoire.

C’est pour tout cela que l’ouverture et la stratégie, adéquates et songées, doivent aider l’ANC, l’Équipe ANC devrions-nous dire désormais, à assumer valablement, sans tergiverser, le Togo si longtemps debout pour sa Dignité.

Le besoin de changement au Togo, l’écoute de la configuration politique postérieure à l’expérience inaboutie de la coalition C14, commande parfaitement la claire identification d’une tête de pont politique, présente et non improvisée, très visible et travailleuse de terrain, pour assumer courageusement un surgissement victorieux. En réalité, un ABLODÉ2020 qui est plus qu’une simple permutation hasardeuse ; c’est ce choix issu de la raison, du bon sens et de la bonne foi qui suggère fortement l’option ANC pour 2020. Une ANC ouverte et stratège pour de bon. Vivement !

Pierre S. Adjété

Lomé, Togo

●24 septembre 2019●

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres articles pouvant également vous intéresser: